vendredi,25 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesSénégal: des étudiants Gabonais dénoncent 8 mois d'impayés de bourses

Sénégal: des étudiants Gabonais dénoncent 8 mois d’impayés de bourses

Comme depuis quelques années déjà, les étudiants gabonais et l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) semblent entretenir une relation des plus tumultueuses. Cette fois encore nos compatriotes partis au pays de Senghor pour y poursuivre leurs études, dénoncent 8 mois d’arriérés de versement. Un retard qui selon l’administration en charge de cette question serait dû à plusieurs facteurs notamment le nouveau mécanisme défini par la BEAC et la non-implication des étudiants eux-mêmes.

Alors que le gouvernement a récemment annoncé des amendements de la bourse d’études qui devrait désormais être élargie aux sportifs de bas et haut niveau,ceux qui sont censés en bénéficier observent des irrégularités. Au nombre de celles-ci, la rupture brutale des virements pour certains étudiants quand d’autres continuent de la percevoir. Las de cette situation, les étudiants gabonais installés au Sénégal ont tenu à dénoncer ce traitement qu’ils jugent peu orthodoxe. 

« Depuis des mois, nous ne percevons pas nos bourses tandis que dans les autres pays d’études, cette dernière passe régulièrement », a indiqué un membre du collectif des étudiants privés de bourses. En outre, ces derniers révèlent un régime d’allocations d’études à deux vitesses. « Certains ont eu à percevoir une partie de cet argent. Mais pour la plupart d’entre nous, nous n’avons rien perçu. Et d’autres comme moi n’ont même pas de noms sur ce qu’ils appellent les états de bourse », ont-ils confié à la rédaction de Gabon Media Time (GMT).

Consciente de la sensibilité du sujet, la rédaction de Gabon Media Time a pris soin de contacter la partie incriminée afin de s’enquérir de la situation réelle. A cet effet, la Directrice administrative et financière de l’ANBG a recadré les choses. « Ceux qui se plaignent sont sans décisions de renouvellement de bourse. La plupart d’entre eux ont vu leurs allocations reconduites en janvier. Récemment ce sont les états de bourses de février et mars qui ont été établis », a clairement indiqué Paule Mboumba Massy.

Poursuivant son propos, la responsable de l’ANBG a précisé que ce retard occasionné est lié aux nouvelles directives de la BEAC. « Les bourses reconduites en février et mars n’ont pas encore été payées. Dorénavant, avec les amendements de la BEAC, il faut que les boursiers envoient leurs résultats et les attestations en version numérique. Cette année à cause du covid-19, on n’a pas fixé de délai. Mais peu d’étudiants ont rempli leur engagement à ce niveau », a-t-elle conclu. Non sans manquer de préciser que les rappels de bourses seront payés en octobre 2021.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
BATIPLUS Batidays