jeudi,26 mai 2022
AccueilA La UneRamassage des ordures ménagères: les mairies d'arrondissement se paient la tête Lambert-Noël...

Ramassage des ordures ménagères: les mairies d’arrondissement se paient la tête Lambert-Noël Matha 

Ecouter cet article

Près de 5 mois après avoir dévolu la gestion exclusive des ordures ménagères aux maires d’arrondissements, le ministère de l’intérieur peut se tirer les cheveux. Et pour cause, les choses semblent restées au même niveau avec les  mairies centrales qui continuent, tant bien que mal, à se battre au quotidien pour tenter de gérer le problème d’insalubrité dans les quartiers. Lambert-Noël Matha a-t-il mis la charrue avant les bœufs, ou c’était tout simplement un effet d’annonce de plus ? 

C’est en octobre 2021 que le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a initié une série de visites et de rencontres dans les différents arrondissements de Libreville et d’Owendo, pour  annoncer l’entrée en vigueur de la loi attribuant désormais la gestion des ordures ménagères aux maires d’arrondissements. Ainsi, il revient aux maires d’arrondissement de gérer les ordures ménagères en lieu et place des mairies centrales. 

Une décision qui était intervenue après le constat accablant qui était porté par les autorités gabonaises sur le niveau élevé de l’insalubrité de la capitale gabonaise. Il fallait donc décentraliser, en octroyant aux mairies d’arrondissement les pleins pouvoirs sur la gestion totale des ordures dans leurs arrondissements respectifs. Il devait donc être mis à leur  disposition des moyens financiers et par la suite ces derniers étaient chargés eux-mêmes de trouver des PME pour la cause. 

D’ailleurs, le membre du gouvernement avait même promis que l’État appuiera les municipalités dans le désintéressement des précollecteurs préalablement choisis par les maires d’arrondissement eux-mêmes, tout comme il mettra à la disposition des mairies du matériel de ramassage des ordures ménagères déjà commandé par le biais du Compte d’affectation spéciale (CAS). Mais 5 mois après, rien n’est fait. Les choses n’ont pas changé. 

La gestion des ordures incombe toujours aux mairies centrales. Résultat, la capitale croupit sous des tas d’immondices, exposant les riverains aux nombreuses maladies. « Il y a juste un semblant des PME qui ramassent un peu les ordures dans différents arrondissements, mais c’est pas sous le contrôle des maires d’arrondissement. Ces PME ont juste pour QG ces mairies d’arrondissement. Mais leurs choix et leurs traitements sont opérés par la mairie centrale », confie un agent municipal.

Un triste constat, sans doute partagé par plusieurs observateurs, qui se questionnent sur la portée réelle de cette décision. Pour ces derniers, ne s’agirait-il pas que d’un énième effet d’annonce de plus? La charrue a-t-elle été mise avant les bœufs ? Et ce, du fait qu’aucune mesure d’accompagnement n’a été mise en place pour avoir les résultats escomptés. Dans tous les cas, l’idée était la bienvenue et avait suscité un réel espoir auprès des populations qui, malheureusement continuent de vivre au milieu des poubelles.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x