vendredi,17 septembre 2021
AccueilA La UneOwendo: l'école publique conventionnée, une décharge à ciel ouvert

Owendo: l’école publique conventionnée, une décharge à ciel ouvert

Ecouter cet article

Alors que la pandémie de covid-19 semble constituer aujourd’hui le principal combat de l’exécutif, de nombreux autres maux continuent d’entraver le développement humain des populations. C’est le cas de l’insalubrité devant l’école conventionnée de la commune d’Owendo où des tas d’immondices y sont laissés par les riverains au point de la transformer cet établissement scolaire en décharge au nez et à la barbe de l’édile.

En raison du non-ramassage des ordures par les sociétés commises à cette tâche, il n’est plus rare de voir des tas d’immondices joncher les rues de la commune d’Owendo. Alors qu’on observe une amélioration du côté de Libreville suite à l’ultimatum qui avait été donné à Clean Africa par le ministre de d’État en charge de l’intérieur, Lambert-Noël Matha, dans l’agglomération qui abrite le port, aucune amélioration n’est constatée.

A l’école conventionnée de ladite commune, les tas d’ordures qui jonchent la devanture de la structure lui donnent désormais des airs de décharge publique. Dans un pays comme le Gabon, qui a pourtant fait du développement durable sa cause principale sur le long terme et qui du reste est en croisade contre le covid-19 à grands renforts de moyens financiers colossaux, ce problème d’insalubrité continue d’être à la fois un facteur majeur de risques sanitaires et de dégradations des conditions de vies des populations surtout pour les apprenants qui dans quelques mois vont retrouver le chemin des établissements scolaires.

Cet état de choses vient entacher la bonne réputation d’ « Owendo ville propre » dont pouvait se targuer cette composante du Grand Libreville. Une situation pour laquelle sont aussi responsables les riverains qui, sont les premiers à jeter leurs ordures dans les rues et différentes artères de la commune plutôt que dans les bacs prévus à cet effet. Pour l’heure, les regards sont rivés vers Jeanne Mbagou, maire d’Owendo, afin de rendre à cette commune portuaire et industrielle son éclat habituel en prenant à bras le corps ce problème.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop