mardi,20 avril 2021
AccueilDerniers articlesJFD Gabon: l'accélérateur de la croissance des femmes désormais opérationnel !

JFD Gabon: l’accélérateur de la croissance des femmes désormais opérationnel !

C’est le mardi 23 mars 2021 qu’a eu lieu la cérémonie de lancement officiel de la plateforme Journée de la Femme digitale (JFD) section Gabon. Occasion pour Delphine Remy-Boutang et Camélia Ntoutoume Leclercq, de procéder à l’inauguration du premier accélérateur de croissance des femmes intrapreneures et entrepreneures au Gabon sous le regard d’illustres invités venus soutenir et accompagner celles qui changent le monde. 

C’est en présence de la représentante de l’Administrateur directeur général de la Comilog, d’Ingrid Jaumain, Directrice Générale Total Marketing Gabon, Robert Masumbuko, Directeur Gabon Banque africaine de développement (BAD), Sana Siomme, Directrice générale Canal+ Gabon et bien d’autres personnalités qu’a été lancée la plateforme JFD Gabon. Annoncé en 2019, ce mouvement révolutionnaire orienté vers l’accompagnement des femmes inspirantes engagées dans le digital a trouvé à Libreville une terre propice pour la mise en œuvre de son ambition projet.

Lors de leurs allocutions de circonstance, Delphine Remy-Boutang et Camélia Ntoutoume Leclercq, respectivement CEO JFD & Présidente GEN France et Ambassadrice JFD & Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Enseignement Supérieur au Gabon, ont tour à tour rappelé les enjeux derrière cet engagement pour la cause de la femme dynamique. Moment choisi pour le membre du gouvernement d’interpeller la gent féminine sur les valeurs solidaires. « Non la femme n’est pas l’ennemie de la femme », a-t-elle déclaré. Pour illustrer son postulat, Camélia Ntoutoume Leclercq s’est appuyé sur un celebre adage africain qui dit « tout seul on va vite, mais ensemble on va plus loin ».

La cérémonie s’est poursuivie par la tenue de 3 panels animés par les invités dans leurs domaines variés et complémentaires. Pour ce qui est de la formation et du financement des femmes entreprenantes, la représentante de l’ADG de Comilog a dressé un tableau de la parité en vigueur dans cette entreprise. Elle en a profité pour annoncer que 500 jeunes femmes seront formées dans la digitalisation. Une nouvelle saluée par Delphine Remy-Boutang qui a mis en exergue d’accompagner les femmes. « Seulement 3% des start-up dirigées par les femmes sont soutenues par les bailleurs de fonds », a-t-elle déploré.

Quant à la célébration des Margaret, le JFD qui a pris la forme du concept « J’ose Foncer Demain » a mis à l’honneur ses lauréates. Pour Camélia Ntoutoume Leclercq, ce concours Margaret placé sous le haut patronage du président Emmanuel Macron, vise à « dénicher les championnes de la technologie. Les mettre dans les conditions favorables pour qu’elles évoluent et se multiplient dans l’écosystème local », a-t-elle expliqué. Les 3 lauréates des catégories intrapreneure, entrepreneure et junior ont toutes traduit leur satisfaction d’être honorées.

Empêchée de dernière minute, Xaviera Kowo, lauréate du prix Margaret junior pour avoir mis sur pied un robot collecteur de déchets dans les villes africaines, a communié par appel vidéo avec l’assistance. En effet, dans un discours poignant ponctué d’ambition saine, cette jeune camerounaise de 18 ans a déclaré « je veux être une source d’inspiration pour l’Afrique et le monde. Avec ce prix, je sais le privilège que j’ai d’être une Margaret ». Pour information, les vainqueurs dudit concours reçoivent une bourse d’études, un accompagnement des partenaires de JFD assorti d’un 1 million d’euros de visibilité médias durant un an.

La cérémonie s’est achevée par la coupure du ruban pour l’inauguration du tout premier JFD accélérateur de croissance à Libreville. Cet incubateur multi-usages est ouvert à toute femme porteuse de projets dans le digital. Une véritable aubaine pour ces femmes désireuses de changer le monde et qui n’ont besoin que d’accompagnement. Pour rappel, fondée en 2013, la Journée de la femme digitale (JFD) est un outil de mise en connexion des femmes qui s’emploient à révolutionner le monde grâce au digital.  Plus de 400 femmes influentes et dévouées pour redynamiser le secteur du numérique dans leurs activités quotidiennes. « Aider les femmes à passer de Start-up à Scale-up », a conclu Delphine Remy-Boutang.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion