vendredi,3 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilDerniers articlesGabon: un seul pédiatre en fonction dans la ville de Franceville

Gabon: un seul pédiatre en fonction dans la ville de Franceville

Ecouter cet article

La problématique des déserts sanitaires constitue une véritable épine sous le pied du gouvernement notamment pour l’accès aux soins des populations. C’est notamment le cas à Franceville, dans la province du Haut-Ogooué où cette localité ne disposerait que d’un seul pédiatre exerçant au Centre hospitalier universitaire Amissa Bongo (CHUAB). 

Le Centre hospitalier régional Amissa Bongo à Franceville, la capitale provinciale du Haut-Ogooué (Sud-est) fait face à une situation très pénible qui n’est autre que cette structure hospitalière ne compte qu’un seul pédiatre pour le service pédiatrique. Nos confrères de l’AGP qui ont rencontré la spécialiste Dr. Evelyne Avoume Ella Missang, rapportent que c’est un véritable calvaire pour les populations locales. La pédiatre reçoit en moyenne 50 enfants par jour et les parents doivent souvent partir des 11 départements environnant pour espérer la rencontrer.

Sachant que la population pédiatrique est très vulnérable. Le Gabon a mis en place une politique de natalité avec la gratuité des accouchements qui augmentent indéniablement la population pédiatrique. Pour le Dr. Evelyne, bien qu’elle y mette tout son cœur pour ses petits patients, il n’en demeure pas moins qu’elle reste inquiète. « Le travail est vraiment très important et je suis le seul pédiatre. Si cette situation demeure comme telle, que deviendra la province, si jamais, je m’en vais? Car, je suis ici, en rapprochement d’époux. A n’importe quel moment mon époux peut être appelé à servir l’Etat hors de la province, et moi je partirai avec lui. Que deviendra le service pédiatrie dans le Haut-Ogooué ? », a-t-elle confié à nos confrères de l’AGP.

Il serait donc judicieux que les autorités sanitaires du pays se penchent minutieusement sur cette situation très déplorable. Lorsqu’on sait que le Gabon forme des étudiants en pédiatrie à l’Université des Sciences de la santé et qu’il en sort chaque année, on est à même de se demander pourquoi et comment le Centre hospitalier régional Amissa Bongo (CHRAB) ne compte qu’un seul pédiatre.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Laffite
Laffite
17 juin 2022 à 15h39min 15 h 39 min

Ils n’ont plus de problèmes là-bas. Ils ont le samu social.

Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x