dimanche,17 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: quatre trafiquants d’ivoire épinglés à Koulamoutou

Gabon: quatre trafiquants d’ivoire épinglés à Koulamoutou

Ecouter cet article

Le trafic des espèces protégées est loin d’avoir trouvé son épilogue au Gabon. Pour preuve, le mercredi 15 septembre 2021 de quatre trafiquants, dans le département de Mulundu, situé dans la province de l’Ogooué-Lolo, qui s’apprêtaient à écouler des pointes d’ivoire en leur possession ont été appréhendés. Une interpellation rendue possible grâce au travail coordonné de l’ONG Conservation justice et d’agents de la Police Judiciaire et des Eaux et Forêts en poste à Koulamoutou.

Les quatre délinquants fauniques répondant au nom Alain Moukombou, Romuald Kassa,  Gervais Bamdjogo plus connu sous l’appellation de « Koko » et Ralph Ngayikoudié, tous de nationalité gabonaise ont été appréhendés en possession de six pointes d’ivoire sectionnées en petits morceaux le mercredi 15 septembre dernier alors qu’ils tentaient d’écouler leur stock. Une opération menée avec succès par les limiers de la Police Judiciaire de Koulamoutou, une unité des Eaux et Forêts avec l’appui des membres de l’ONG Conservation justice.

En effet, la Brigade faune de Ndangui et la Police judiciaire de Koula-Moutou, appuyées par l’ONG Conservation Justice, ont mené une opération qui a conduit à une première arrestation de Messieurs Alain Moukombou résidant à Bambidie-village, et de Romuald Kassa, résidant à Moanda. Les deux individus, de nationalité gabonaise, étaient en possession de deux pointes d’ivoire sectionnées en six morceaux dissimulés dans un sac noir qu’ils s’apprêtaient à vendre à Lastoursville. 

L’opération s’est poursuivie par une perquisition au domicile d’Alain Moukombou, où une arme de type calibre 12 a été saisie. Selon les informations données par les deux hommes, une descente a été effectuée dans les villages Baposso et Likokodiba. Au terme de cette intervention, Messieurs Gervais Bamdjogo alias Koko et Ralph Ngayikoudié, de nationalité gabonaise aussi, ont été appréhendés. 

Interrogés, les présumés délinquants fauniques ont avoué avoir abattu un éléphant au village Likokodiba dans la période du mois de décembre 2020. Une arme à feu de type calibre 12 et quelques munitions double zéro vont être saisies sur le premier susmentionné et une munition double zéro sur le second. Lors d’une énième perquisition à Moanda, 4 pointes d’ivoire additionnelles ont encore été saisies. Ce qui ramène à six le butin détenu par les quatre hommes. 

Les quatre présumés trafiquants, la majorité révolue, sont gardés à vue dans les locaux de la Police Judiciaire de Koulamoutou, en attendant leur transfert sur Libreville. Ils devront être présentés devant le Parquet Spécial pour répondre des faits de chasse, de détention et de tentative de vente d’ivoire sans autorisation préalable des administrations compétentes. Les mis en cause risquent jusqu’à dix ans de prison, conformément aux dispositions des articles 388 et 394 du Code Pénal Gabonais.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop