mardi,5 juillet 2022
AccueilA La UneGabon: Mouguiama Daouda et Massassi sans considération pour le secteur littéraire? 

Gabon: Mouguiama Daouda et Massassi sans considération pour le secteur littéraire? 

Ecouter cet article

Du 25 au 27 mai 2022 s’est tenue à Libreville, la première édition du Festival international du livre et des arts gabonais ( Filiga) au Musée national. Si cet événement a rencontré un franc succès auprès des acteurs littéraires, elle aura été marquée par l’absence très remarquée du ministre de la Culture et des Arts Patrick Mouguiama Daouda et de son ministre délégué Max-Samuel Oboumadjogo, suscitant des questionnements sur l’intérêt que ces derniers portent à la question culturelle. 

Mouguiama Daouda et Max- Samuel Oboumadjogo sans considération pour le secteur littéraire? C’est la question qui taraude les esprits au regard de leur absence lors de la première édition du festival international du livre et des arts  gabonais qui s’est tenue au sein du Musée national de Libreville durant trois jours. En effet, le ministre de tutelle et son délégué ont brillé par leur absence à cette rencontre, la première du genre au Gabon.  

Une posture qui a de quoi susciter des interrogations, surtout que cette rencontre internationale a accueilli une dizaine de pays notamment la Guinée Conakry, la France, le Tchad, le Bénin, le Congo, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Burkina Faso et la Centrafrique. D’ailleurs deux ministres écrivains venant du Congo Brazzaville et le conseiller du ministre de la Culture de Guinée Conakry, Ansoumane Condé ont tenu à effectuer le déplacement de Libreville.  

Une négligence de la part des autorités de tutelle qui démontre clairement le désintéressement dont sont victimes les acteurs culturels. Contacté par Gabon Media Time, le directeur artistique du Filiga, Rosny Le Sage Souaga a d’ailleurs déploré le manque d’implication du gouvernement dans l’organisation de ce type d’évènement qui concourt pourtant à promouvoir la littérature gabonaise.  « L’événement, nous l’avons organisé sur fonds propres c’est-à-dire sur cotisations des membres de la Filiga, aucun soutien financier institutionnel et aucune présence. C’est le pays! » a-t-il déclaré.

Alors, ça vous a plu ? 👍🏾
Pour recevoir les dernières actualités de notre média, inscrivez-vous à notre newsletter Whatsapp.

OUI bien sûr je m'incris

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Pub_Airtel - MEGA PROMO
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x