jeudi,27 janvier 2022
AccueilDerniers articlesGabon: menace de grève dans le secteur pétrolier pour dire non à...

Gabon: menace de grève dans le secteur pétrolier pour dire non à l’obligation vaccinale anti covid-19

Ecouter cet article

Le gouvernement gabonais devrait bientôt faire l’objet d’une plainte de la part des ressources humaines exerçant dans le secteur pétrolier. Et pour cause, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a transmis le vendredi 26 novembre dernier, un questionnaire visant à s’imprégner du ressenti des concernés en vue d’ouvrir la porte à la procédure susmentionnée.

L’annonce faite par le gouvernement sur l’entrée en vigueur dès le 15 décembre prochain de nouvelles mesures visant à lutter efficacement contre la propagation du Covid-19 sur le territoire national a toujours du mal à passer chez les travailleurs. En particulier chez les employés du secteur pétrolier qui n’entendent pas se laisser faire. Pour contrecarrer ce qu’ils assimilent à une « violation manifeste des droits fondamentaux », l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) s’active.

En effet, conjointement avec le Syndicat autonome des pétroliers (SAP) et le Syndicat des employés et ex-employés et retraités du pétrole et activités connexes (Seerpac), la plateforme syndicale a mis en place un questionnaire visant à obtenir les avis des travailleurs concernés sur l’application de telles mesures dites « suicidaires ». L’Onep espère s’appuyer sur le « non collectif » des employés dudit secteur pour démontrer à l’exécutif que cette mesure demeure impopulaire et inopportune dans ce climat social déjà tendu.

Dans l’expectative, l’Organisation nationale des employés du pétrole est à pied d’œuvre pour mettre en exécution sa menace d’entrée en grève générale illimitée. Cela passe par le dépôt d’un « préavis de grève contre l’obligation vaccinale et toute augmentation du prix du test PCR ». Pour rappel, les mesures gouvernementales à venir visent entre autres à présenter un test PCR négatif ou une attestation de vaccination pour l’accès aux administrations, entreprises et tout autre lieu public ; et la fixation à 20.000 FCFA du prix du test PCR dont la validité sera de 14 jours.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop