mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: les mairies d’arrondissement reprennent la gestion des ordures ménagères

Gabon: les mairies d’arrondissement reprennent la gestion des ordures ménagères

Ecouter cet article

Le jeudi 28 octobre 2021, le ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha a procédé à la visite des arrondissements des communes de Libreville et Owendo. Au terme de celle-ci, le membre du gouvernement a instruit les édiles de reprendre la gestion de la collecte des ordures ménagères afin de débarrasser les rues de la capitale gabonaise des tas d’immondices.

Libreville croule depuis quelques semaines sous le poids de montagnes d’ordures, rendant ainsi la capitale gabonaise de moins en moins attrayante. Afin de remédier à cette situation, le ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha a sillonné les six mairies de Libreville et celles d’Owendo. Une visite qui avait pour objectif de vérifier l’effectivité des résolutions prises lors de sa rencontre avec le maire de Libreville Christine Mba Ndutum Mihindou.

Ainsi, il a été instruit aux différentes mairies d’organiser la gestion de la collecte des ordures ménagères. Lambert Noël Matha s’est voulu rassurant en indiquant aux édiles que cette nouvelle tâche se fera avec « un accompagnement budgétaire prévu et l’appui technique par le biais du Compte d’affectation spéciale, qui seront mis à leur disposition par le gouvernement afin de les soutenir dans la lutte contre l’insalubrité au sein de leurs arrondissements respectifs ». Non sans les inviter à mettre en place un système de pré-collecte en collaboration avec les ONG,les associations citoyennes et certaines entreprises.

Partant du constat, concernant l’insalubrité chronique qui sévit à Libreville, il y a urgence à changer de comportement. La lutte contre l’insalubrité doit être l’une des priorités des collectivités locales, pour l’amélioration de la qualité de l’habitat des villes. L’avenir des générations futures dépend d’une prise de conscience collective de ces questions urgentes par les autorités de l’Etat, des mouvements associatifs, des organismes non gouvernementaux capables de concevoir une sensibilisation sérieuse et suivie des riverains quant à la préservation de l’environnement dans lequel ils vivent et mener une mobilisation sociale de masse.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop