samedi,19 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: le restaurant-bar Mystic Bantu sommé de payer 5 millions pour réouverture...

Gabon: le restaurant-bar Mystic Bantu sommé de payer 5 millions pour réouverture non autorisée

Moins d’un mois après avoir été visité inopinément par les équipes du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), le restaurant-bar « Mystique Bantu » aurait rouvert sans autorisation préalable du gouvernement. Une attitude aux allures de défi qui a conduit le ministre du Tourisme à s’y rendre et à lui infliger une amende dite « exemplaire » de 5 millions FCFA.

La puissance publique est un outil contraignant qui n’a de limite que les droits. Toutefois en temps de force majeure telle une crise sanitaire sans précédent, ses prérogatives semblent autoritaires pourtant il n’en est rien. Enfin, du point de vue juridique. Défié dans le déploiement de cette faculté d’agir pour l’intérêt commun, l’État mis en gestation par le gouvernement et ses démembrements ministériels peut s’avérer coercitif.

Le gérant du Restaurant-bar « Mystic Bantu » , l’apprendra à ses dépens. En effet, à la faveur d’une tournée surprise effectuée le mercredi 10 février dernier, le ministre du Tourisme Pascal Houangni Ambouroue s’est offusqué de constater qu’une structure pourtant sanctionnée continuait de fonctionner. Selon une source proche du ministère, le membre du gouvernement aurait alors contacté son collègue de la Santé pour s’enquérir de l’état réel dudit établissement.

Il tombera des nues quand il apprendra que le « Mystic Bantu » est censé être fermé. C’est alors qu’il va décider avec ses équipes de sévir. Pascal Houangni Ambouroue délivrera une sanction qu’il a jugée « exemplaire » pour avoir procédé à la réouverture clandestine au mépris total de la mesure prise au soir du 22 janvier dernier par la brigade mixte du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil). 

Ainsi, pour espérer rouvrir à nouveau, le gérant dudit restaurant-bar devra s’acquitter de la coquette somme de 5 millions FCFA à verser au trésor public. Rappelons que c’est le chef du gouvernement qui avait instruit les équipes du ministre de la Santé aidées de la force publique, afin de veiller à la mise en application stricte du protocole sanitaire dans les espaces accueillant du public. Une décision qui malheureusement risque fort de causer la perte momentanée des Gabonais et Gabonaises qui y sont employés. Espérons qu’une issue plus tendre sera explorée.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance