jeudi,29 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: le PIB en chute de plus de 10,7% l’an dernier

Gabon: le PIB en chute de plus de 10,7% l’an dernier

Ecouter cet article

Établi à 9887 milliards de FCFA en 2019, le Produit intérieur brut (PIB) gabonais s’est fortement contracté en 2020. Ainsi, consécutivement à la baisse d’activités notamment dans le secteur primaire, la production de richesse  annuelle effectuée par les agents économiques s’est située à 8825,5 milliards de FCFA, en baisse de plus de 10% par rapport à l’exercice précédent. Un retournement de tendance intimement lié aux effets de la pandémie de covid-19 et aux mesures restrictives prises par les pouvoirs publics. 

Comme il fallait s’y attendre, la pandémie de Covid-19 a eu de nombreux effets dévastateurs sur l’économie gabonaise. En plus d’un encours de la dette publique en hausse de 17,2 % à 6 264,9 milliards de FCFA, le Produit intérieur brut (PIB) gabonais s’est également contracté par rapport à l’exercice précédent. Un retournement de tendance intimement lié aux effets de la pandémie de covid-19 et surtout aux mesures restrictives prises par le gouvernement. 

En effet, comme le suggère la note de conjoncture sectorielle à fin décembre, le niveau de richesse créé par les agents économiques en 2020 s’est située à 8825,5 milliards de FCFA, en baisse de 10,7% par rapport à l’exercice 2019 où il se situait à 9887 milliards de FCFA. Loin des anticipations d’expansion attendues, l’activité économique nationale s’est donc soldée par une croissance négative à -1,8%, plombée notamment par la baisse du PIB hors pétrole (-1,9%).

Avec un secteur primaire dont l’activité s’est contractée de plus de 26% pour se situer à 2140,1 milliards de FCFA en 2020 consécutivement à la chute vertigineuse de l’activité pétrolière (-38% à 1300,5 milliards de FCFA sur la période), et un secteur secondaire qui n’a généré que 2012,3 milliards de FCFA contre 2303,3 milliards de FCFA un an plus tôt, le PIB du pays s’est donc logiquement effondré. Un effondrement qui inquiète, à l’heure où le ratio dette/Pib frôle les 80%.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.