mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: le nouveau Code du travail, «un levier facilitant l’accès des jeunes...

Gabon: le nouveau Code du travail, «un levier facilitant l’accès des jeunes au marché de l’emploi» selon l’exécutif

Ecouter cet article

Porté par le ministère chargé de l’Emploi, de la Fonction publique et du Travail, le nouveau code du travail entériné au terme du conseil des ministres du 19 février dernier, devrait selon l’exécutif « faciliter l’accès des jeunes au marché de l’emploi ». Qualifié de « progressiste » au contraire du précédent qui lui, était jugé « rigide », ce nouveau code du travail est selon l’exécutif « plus adapté aux exigences du marché actuel du travail ».

En dépit d’un « dividende démographique » qui devrait en faire le continent à la croissance la plus soutenue, l’Afrique reste en marge des autres continents, la faute notamment à un accès limité au marché du travail pour les jeunes. Ainsi, alors que le continent devrait d’ici à 2050 compter un tiers de la jeunesse mondiale, force est de constater que les mécanismes devant faciliter son entrée au « monde du travail » restent limités.

Face à ce constat accablant, l’exécutif gabonais a donc décidé de réagir en « transformant » le code du travail, pour que celui-ci soit en phase avec « les exigences et réalités du marché du travail actuel ». En effet, entériné au terme du conseil des ministres du 19 février dernier, ce nouveau code du travail présenté comme « moins rigide » que le précédent, devrait selon l’exécutif, « faciliter l’accès des jeunes au marché de l’emploi tout en renforçant la protection des travailleurs ».

Entre nouveaux types de contrats de travail avec notamment une meilleure prise en compte des contrats saisonniers, à temps partiel, intermittent ou intérimaire, durée limitée des contrats à durée déterminée (CDD) dont la limite est désormais de deux ans, et l’intégration de la « rupture à l’amiable des contrats », ce nouveau code devrait permettre de rendre attractif le marché du travail en renforçant singulièrement la flexibilité des procédures d’intégration d’une jeunesse dont le taux de chômage se situe au dessus des 40%.

Allant également dans le sens du principe de « transformation » initié dans le cadre d’un PAT qui devrait selon Ali Bongo « permettre à notre pays, dans les deux ans qui viennent, de se mettre sur la voie de la transformation », les innovations présentées dans ce nouveau code du travail devrait concourir à terme à moderniser le cadre du travail. A charge désormais, au gouvernement de l’implémenter à travers des actions concrètes, pour passer de la théorie à la pratique.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.