mardi,16 août 2022
AccueilA La UneGabon: Ike Ngouoni condamné à 8 ans de réclusion criminelle et 50...

Gabon: Ike Ngouoni condamné à 8 ans de réclusion criminelle et 50 millions d’amende

Ecouter cet article

Après deux jours d’intense débat devant la Cour criminelle spécialisée, Ike Oswald Ngouoni Aila Oyouomi,ancien porte-parole de la Présidence de la République a été reconnu coupable, ce mardi 26 juillet 2022, de détournement de fonds publics et blanchiment de capitaux. Ike Oswald Ngouoni Aila a écopé de la peine de 8 ans de réclusion criminelle assortie de 50 millions d’amende. Sandy Tsame Obame écope, quant à elle, de 5 ans avec sursis et 10 millions FCFA d’amende.

C’est la fin du long feuilleton qui aura duré 48 heures devant la Cour criminelle spécialisée de Libreville. Et sans grande surprise, Ike Oswald Ngouoni Aïla n’a pas pesé lourd devant les accusations portées par le ministère public qui a initialement requis 15 ans de réclusion criminelle assortis d’une amende de 50 millions contre l’ancien porte-parole de la Présidence de la République. 

Et ce, du fait que le mis en cause a été taxé par Me Aymard Moutsinga, avocat de l’État, d’avoir détourné puis recelé des fonds publics. Or il s’agit en réalité d’une importante somme de 7 milliards FCFA déposée dans un compte privé dans une banque de la place dont le détenteur serait le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba. Une juteuse épargne qui semble n’avoir pas retenu l’attention des magistrats.

Pour la défense, il s’agit ni plus ni moins que d’une fuite en avant dans un procès où la justice aurait maintes fois tenté d’incriminer Ike Oswald Ngouoni Aïla d’avoir pioché depuis février 2019 dans ledit compte privé pour se payer une prime de 25 millions FCFA par mois. Aussi, Me Anges Kévin Nzigou a interpellé la Cour sur le fait que Ali Bongo Ondimba n’ait jamais déposé plainte contre son « fidèle » collaborateur.

Aux termes des débats houleux, le jeune communicant qui s’était frayé une voie dans l’audiovisuel grâce à sa voix suave a été reconnu coupable de détournement de fonds, complicité de détournements de fonds publics et blanchiment d’argent d’un montant allant de 150 à 350 millions FCFA faisant office de budget de la communication présidentielle. 

La Cour criminelle spécialisée l’a condamné à la peine de 8 ans de réclusion criminelle et 50 millions FCFA d’amende. Recevant l’action civile introduite par l’Agence judiciaire de l’État (AjE), la Cour de céans a astreint les mis en cause à verser la somme de 5 milliards FCFA.Quant à son assistante, Sandy Tsame Obame, poursuivie pour complicité de détournements de fonds publics elle a été condamnée à 5 ans d’emprisonnement avec sursis.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x