mardi,29 novembre 2022
AccueilA La UneGabon: des musulmans appellent à la dépolitisation du CSAIG

Gabon: des musulmans appellent à la dépolitisation du CSAIG

Ecouter cet article

Clap de fin pour le 4ème congrès de la Communauté musulmane du Gabon (CMG) qui s’est achevé ce dimanche 13 février 2022 sous le sceau de la restauration et du rayonnement de l’Islam au Gabon. Les congressistes ont en effet émis un certain nombre de recommandations au nombre desquelles, la dépolitisation du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG). Une proposition importante pour pouvoir relever « le défi de l’évolution et du développement de l’islam au Gabon ». 

C’est sous le thème « le défi de l’évolution et du développement de l’islam au Gabon dans un contexte sociologique gabonais » que ce 4ème congrès de la Communauté musulmane du Gabon s’est tenu du 31 janvier au 13 février 2022. Il était question durant ces deux semaines de travaux, de trouver des solutions pérennes aux problèmes auxquels fait face la communauté musulmane au Gabon. 

La mosquée Hassan II de Libreville qui a abrité la cérémonie de clôture de ce 4ème congrès a servi de cadre à la lecture des nombreuses motions de remerciement et d’encouragement, mais aussi à la présentation des recommandations formulées par les congressistes des différentes délégations provinciales. Ainsi l’une des recommandations adoptées par les congressistes de la province de l’Ogooué-Ivindo est la « nécessité du CSAIG de se démarquer du champ politique pour assurer l’unité des musulmans ». Ces derniers prônent également « le retour aux fondamentaux islamiques dans les mosquées ». 

Il faut dire que cette recommandation fait suite à la montée de tension observée ces dernières semaines au sein de la communauté. D’ailleurs, dans cette optique, les congressistes de la province de l’Ogooué-Lolo prônent « le rejet de l’intolérance en religion, source de tension et de conflit ». Il faut noter que l’ensemble de toutes ces recommandations devrait faire l’objet d’un « document spécial qui sera remis aux plus hautes autorités du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon », souligne Gabon Matin dans sa parution du 14 au 20 février 2022. Pour l’imam Ismael Oceni Ossa, toutes ces propositions et recommandations, « augurent d’un avenir radieux de la communauté ». 

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x