samedi,21 mai 2022
AccueilA La UneGabon: Ali Bongo somme son gouvernement d’améliorer les soins de santé

Gabon: Ali Bongo somme son gouvernement d’améliorer les soins de santé

Ecouter cet article

Ce lundi 21 février, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a présidé une séance de travail avec le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, accompagné du ministre de la Santé Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. Cette rencontre axée sur le système de santé du pays, était l’occasion pour le président de la République d’instruire ces derniers d’accélérer l’amélioration de l’offre de soins dans les hôpitaux publics. 

Dans son discours de vœux à la Nation le 31 décembre 2021, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba avait décliné son ambition d’améliorer le système de santé au Gabon et les résultats de l’action sanitaire. Plaçant les individus au centre de soins de santé, partout dans le pays en 2022, ce dernier disait vouloir « rendre les soins et les médicaments accessibles partout sur le territoire » et résoudre « le déséquilibre qui existe aujourd’hui entre Libreville et le reste du pays ». 

Ces axes prioritaires du chef de l’Etat en matière de santé ont constitué l’objet de sa rencontre avec Rose Christiane Ossouka Raponda et son ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, ce lundi. Selon la presse présidentielle, Ali Bongo Ondimba « a instruit le Premier ministre d’accélérer l’amélioration des soins de santé dans les hôpitaux publics ».

Il faut dire que si des individus continuent d’être mal soignés, et que les inégalités de santé continuent de croître entre les régions et départements sanitaires, plusieurs causes sont identifiées. Soit l’offre de soins aux populations est insuffisante, comme dans les déserts médicaux, soit elle n’est pas réellement accessible financièrement à cause des factures restant à la charge du patient. 

Sur ces derniers points, il faut noter que le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a signé le 16 septembre 2021, quatre conventions de marchés avec quatre entreprises pour la réhabilitation de huit centres médicaux à l’intérieur du pays. Un projet financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du Projet d’appui au secteur santé phase 2 (PASS2) en vue de répondre à la problématique de l’offre de soins et la prise en charge des patients en zone rurale. La durée des travaux de réhabilitation de ces structures de santé étant estimée à 10 mois, selon le membre du gouvernement, leur livraison devrait être effective autour du mois de juin.

Global Media Time Gif
Enami Shop