lundi,8 mars 2021
Accueil Derniers articles Gabon: 3 enfants périssent dans les flammes au pk7 pendant que leur...

Gabon: 3 enfants périssent dans les flammes au pk7 pendant que leur mère était au bar

Le drame s’est déroulé dans la soirée du Samedi 6 février dernier au quartier Pk7 terre nouvelle dans le 6ème arrondissement de Libreville. Un incendie d’une rare violence a emporté 3 enfants de 11 ans, 1 an et 2 mois délaissés à eux-mêmes par leur mère Melia Bibalou qui partageait un pot dans un bistrot du coin, rapporte Radio Gabon. Une enquête a été ouverte par le procureur général pour faire la lumière sur les circonstances réelles de ce sinistre.

Les habitants du quartier Pk7 dans le 6eme arrondissement de la commune de Libreville restent bouches bées et coeurs meurtris face à ce drame qui s’est déroulé le Samedi 6 février dernier à proximité de leurs demeures. Ce soir-là, Melia Bibalou, une compatriote, aurait abandonné sa progéniture pour aller consommer de la boisson en compagnie de ses amis dans un bistrot. Laissant, son bébé de 2 mois endormi, ainsi que les deux autres de 1 et 11 ans. 

Ce qu’elle ne semblait pas avoir pris en compte c’est que la bougie postée sur un meuble et à la portée des enfants est un danger sans pareil. Sur ces entrefaites, cette bougie renversée aurait occasionné le pire. « C’est à cause de la bougie que la mère a laissé sur le congélateur. La bougie est tombée et ça a pris le matelas », a indiqué un témoin impuissant de la scène. Face à la hauteur des flammes, les sapeurs pompiers ont été contactés de toute urgence.

Une tentative vaine puisque la chambre où étaient logés les 3 gamins n’était plus que tas de cendres. Selon le témoignage d’une source proche de la famille, « CasepGa est arrivé car il y a eu 3 morts. Dont un enfant de 11 ans, un bébé de 1 an et le dernier de 1 mois », a-t-elle déploré. Saisi de l’affaire le procureur général s’est rendu sur les lieux du drame accompagné des agents de forces de l’ordre pour les constats d’usage. Une enquête a été ouverte dans la foulée pour déterminer les circonstances du drame.

Une regrettable situation qui remet au goût du jour le rôle de la jeune fille mère dans la société gabonaise. Porteuse de la vie, cette dernière s’illustre ces derniers temps par des actions peu valorisantes qui dépeignent leur irresponsabilité notoire grandissante. Hier encore, c’est une jeune fille mère qui a été rattrapée après avoir tenté de se débarrasser de son nouveau-né dans une forêt à Mindoubé 3. Une profonde mise en question est souhaitée.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion