vendredi,2 décembre 2022
AccueilA La UneCentre de santé mentale de Melen: entre surpopulation et condition de prise...

Centre de santé mentale de Melen: entre surpopulation et condition de prise en charge difficile

Ecouter cet article

Créé pour assurer la prise en charge des personnes souffrant de déficience mentale, le Centre des malades mentaux situé dans le 5ème arrondissement de Libreville est dans un état de délabrement avancé. Construit à l’origine pour accueillir 70 personnes en hospitalisation, cet établissement psychiatrique est aujourd’hui en surpopulation. Une situation qui  ne semble inquiéter nullement le ministre de la Santé et des Affaires sociales, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. 

 Formation sanitaire créé par ordonnance n° 1/95 du 14 janvier 1995, le Centre des malades mentaux de Melen a pour missions entre autres de prendre en charge les personnes souffrant de trouble mental. assurer le recyclage et la formation pratique du personnel ainsi que la recherche opérationnelle en matière de psychiatrie. Malheureusement cette structure sanitaire n’est plus que l’ombre d’elle-même et n’arrive plus à assurer convenablement ses objectifs.

 Au nombre des difficultés qui rendent difficile la prise en charge des patients, il y a entre autres l’insuffisance des chambres d’hospitalisation, la surpopulation ou l’état de délabrement des locaux.  ‹‹ Au niveau des hospitalisations, nous avons 80 malades sur une capacité de 70 lits. Mais la structure est saturée. Il y a même un pavillon où les malades dangereux ne sont pas assis mais restent debout ››, a révélé Sylvestre Obiang Bekale, responsable du service statistique du Centre des malades mentaux. 

Autres difficultés rencontrées à l’hôpital psychiatrique de Melen, également la mauvaise qualité d’alimentation des patients hospitalisés, l’absence des toilettes pour les malades et les parents ou encore le médicament devient de plus en plus récurrent. Une situation qui devrait interpeller le ministre de la Santé et des Affaires sociales, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, qui avait promis une réhabilitation de cette formation sanitaire, il y a un peu plus d’un an.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x