mardi,28 septembre 2021
AccueilDerniers articlesAffaire Kapone: 2 collègues et un médecin interpellés suite aux récentes révélations...

Affaire Kapone: 2 collègues et un médecin interpellés suite aux récentes révélations de pédophilie

Ecouter cet article

Enfin du nouveau dans l’affaire Edgard Kapone, auteur présumé de pédophilie sur sa progéniture avec la complicité présumée de sa compagne, Carine Eyang. En effet, suite à des révélations et des éléments de preuves fournis au Parquet de Port-Gentil, les forces de l’ordre ont pu interpeller plusieurs collègues du mis en cause ainsi qu’un médecin accusé d’avoir voulu étouffer l’affaire en délivrant un rapport médical faux à Edgard Kapone.

« Peu importe le temps que met la nuit, le jour finit par se lever » rappelle un célèbre adage africain. Pour ainsi dire que tôt ou tard la vérité s’affranchit des prisons du mensonge pour conduire à la manifestation de la justice. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’affaire Edgard Kapone en est la preuve palpable. Puisque gardé à vue depuis quelques jours déjà au commissariat central de ladite localité, cet agent des sociétés pétrolières semblait narguer la justice tant aucune preuve n’avait été fournie pour définitivement asseoir sa culpabilité.

Mais voilà qu’excédés par les pratiques « démoniaques » de leur papa, les enfants s’ouvrent à tour de rôle. Dernière victime longuement exploitée par Edgard Kapone, le jeune prince âgé de seulement 16 ans aurait cité plusieurs noms des collègues de son papa. Qui auraient participé aux soirées de « sodomie en réunion » dans une maison d’un des leurs. Effarée par la cruauté de l’action, la présidente de la juridiction des mineurs de Port-Gentil aurait ordonné l’interpellation des personnes citées. C’est ainsi que les mis en cause ont tous été cueillis excepté un agent de nationalité étrangère qui s’est évanoui dans la nature.

Il leur est reproché d’avoir pris une part active à ces viols en réunion sur la progéniture d’Edgard Kapone. Lequel prenait goût à immortaliser ces instants en filmant à l’aide de ses différents téléphones portables. Des accusations assumées par le concerné. Aussi, apprend-t-on de notre confrère Gabonreview, qu’un médecin aurait été entendu par les agents. Et ce, du fait que ce dernier aurait pondu un certificat médical innocentant Edgard Kapone dont il serait proche.

« Ce docteur soutenait que l’enfant n’avait jamais subi d’abus, de sodomisation. Mais des vidéos ont été retrouvées, attestant que l’enfant a bien été sodomisé par son père », rapporte notre source. Une affaire complexe qui pourrait évoluer avec le défèrement des mis en cause devant le parquet de Port-Gentil durant cette semaine.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop