samedi,8 août 2020
Accueil A La Une Zlecaf: «un projet porteur de changement durable» dixit Mbadinga Madiya

Zlecaf: «un projet porteur de changement durable» dixit Mbadinga Madiya

Réuni les 26 et 27 février 2020 à Libreville pour un Forum national de sensibilisation et d’information sur la Zone de libre-échange continentale Africaine (Zlecaf), partenaires économiques, société civile, universitaires et haut fonctionnaires gabonais ont pu mesurer l’impact que pourrait avoir ce marché commun pour nos économies. Organisé par le ministère du commerce dont le responsable Hugues Mbadinga Madiya a souligné que c’était « un projet porteur de changement durable en termes d’industrialisation, de diversification économique et de création d’emplois », cet atelier a mis en exergue les potentialités du Gabon. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Ouvert par le ministre du Commerce, du Tourisme et des Petites et Moyennes Entreprises Hugues Mbadinga Madiya, le Forum national de sensibilisation et d’information sur la Zone de libre-échange continentale Africaine (Zlecaf) a été l’occasion pour les décideurs et autres parties prenantes de mesurer les enjeux liés à ce marché commun. Réunissant notamment la ministre des Investissements Carmen Ndaot, sa collègue déléguée aux affaires étrangères Nanette Longa Makinda et les partenaires économiques du Gabon dont la FAO représenté par Helder Muteia, cet atelier a rappelé les potentialités de cette Zlecaf. 

En effet, en introduisant cet atelier national de sensibilisation et d’information, Hugues Mbadinga Madiya a d’abord tenu à rappeler que « la zlecaf un projet porteur de changement tangible, inclusif et durable pour notre pays en termes d’industrialisation, de diversification économique et de création d’emplois ». Par la suite, le membre du gouvernement a insisté sur les opportunités qu’elle offre, notamment du fait du marché de 1,2 milliard de personnes, représentant un produit intérieur brut (PIB) de 2500 milliards de dollars, que représentent l’ensemble des pays signataires du traité de ratification de ce marché commun. 

Visant à instituer un dialogue inclusif entre décideurs publics, acteurs économiques, société civile et universitaires, notamment dans le but de renforcer leurs capacités sur les avantages de la mise en oeuvre de cet accord, l’atelier qui a pris fin ce jeudi, a mis en exergue l’incroyable opportunité que représente cette Zlecaf pour le Gabon dont le tissu des PME ne cesse de s’étoffer. 

Avec un potentiel pouvant permettre d’accroître le commerce intra-africain qui ne représente aujourd’hui qu’un volume de 13%, contre 60% pour l’Europe et 40% pour l’Amérique du Nord, la Zlecaf pourrait également avoir un impact positif sur le poids de l’Afrique dans le commerce mondial estimé à 2% actuellement. Signé le 21 mars 2018, la Zlecaf a été ratifiée le 02 juillet 2019 par le Gabon, en décembre 2019 pas moins de 29 pays africains l’avait à leur tour ratifiée.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt