La ZERP de Nkok et le port Gsez d’Owendo réceptionnent leurs casernes de pompiers

Fourgon d'incendie de la Caserne de pompier de la ZERP de Nkok © Gabonactu

Ce lundi 19 novembre s’est déroulée dans la Zone économique à régime privilégié de Nkok (Zerp) l’inauguration des casernes de pompiers au sein de cet espace industriel. Cette mise en service s’inscrit dans la volonté des autorités de la zone de se doter d’un  centre de secours pour la maîtrise du feu en cas d’incendie et des accidents de travail.

C’est en présence des autorités locales notamment le représentant du Maire de la Commune de Ntoum, et du général des forces armées  Olame Ndong Ferdinand Gaspard que le Coordinateur Prospection de la Gsez, Olivier Ngoma a procédé à la présentation des deux casernes de pompiers désormais installées dans cette zone industrielle.

La mise en place de ces casernes obéit à la nécessité de garantir la sécurité non seulement des travailleurs mais aussi des installations sur le site. Dotées par la Gsez de quatre engins d’extinction de feu, dont deux en voie de livraison, et de deux ambulances, elles recevront  15 soldats du feu par caserne, qui  devront exercer leur rôle, non seulement au sein du Port Gsez d’Owendo et de la Zerp de Nkok, mais également dans les environs.

Lors de son intervention, le Chef d’état-major général des Forces armées gabonaises, Ferdinand Gaspard Olame Ndong, a rassuré son auditoire sur le professionnalisme des pompiers. « Ce sont des professionnels qui ont été formés dans le domaine d’extinction de feu industriel. À ce titre, je ne pense pas que nous aurons des problèmes quant à l’exécution de leur mission », a-t-il déclaré.

Pour le représentant de l’administration de la Gsez, la mise en place de ces infrastructures était plus que nécessaire. « Il s’agissait de mettre en place, un outil nécessaire à tous les besoins et préventif pour tous les opérateurs économiques et pour la zone de Nkok dans le souci d’améliorer les conditions des opérateurs économiques et les populations environnantes », a relevé Olivier Ngoma.

Laissez votre commentaire