ZERP de Nkok: plus de 200 milliards de Fcfa engrangés en 5 ans

Zone économique à Régime privilégié (ZERP) de Nkok ©D.R

Créée en 2013 sous l’impulsion du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, qui souhaitait  à la fois doter le pays d’une zone économique spéciale pour favoriser son industrialisation et attirer les investisseurs, la Zone économique à Régime privilégié (ZERP) de Nkok est en pleine expansion. En cinq ans elle a su attirer pas moins de 200 milliards d’investissements comme le révèle un récent rapport d’activité.

Considéré par le chef de l’Etat comme «Label qualité made in Gabon», la ZERP de Nkok situé à un peu plus de 20 km de Libreville et étendue sur 1126 hectares, compte à ce jour près de 75 entreprises dont 56 en phase de production et près d’une vingtaine en construction. En plein essor, elle a déjà engrangé pas moins de 200 milliards de Fcfa d’investissements directs étrangers (IDE) en cinq ans d’activités.

Opérationnelle à 70%, avec l’industrie du bois, la sidérurgie, la métallurgie, l’industrie pharmaceutique, les matériaux de construction, comme principales filières ayant attiré les premiers investissements; la ZERP tend à se diversifier puisque l’agriculture et l’agroalimentaire (avec l’investissement très prochain de l’indien L7H Life Ressources), vont permettre d’accroître le potentiel de la zone.

De plus, avec «720 000 m3 de flux de bois par an, dont 400 000 m3 transformés» en plus des «7 000 tonnes de fer qui y sont transformées chaque année», les entreprises déjà présente dans la ZERP de Nkok ont générées pas moins de «3000 emplois directs» comme l’a indiqué Gabriel Ntougou, Administrateur général de la ZERP. 

Laissez votre commentaire