ZERP : 520 jeunes vont bénéficier du Contrat d’apprentissage jeunesse

Le ministre Eloi Nzondo posant avec les reponsables des entreprises partenaires © GMT

Ce vendredi 30 juin 2017, à Nkok, s’est déroulée la cérémonie de signature des Conventions de partenariat entre le ministre du Travail et de l’Emploi, de la Formation Technique et professionnelle, et de l’Insertion des jeunes, dix-huit entreprises de Zone économique à régime privilégié (ZERP) et le Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelles (FIR) au profit de 520 jeunes dans le cadre du Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ).

Cet événement est l’aboutissement d’un travail de fond mené par le ministre du Travail, Eloi Nzondo, pour l’employabilité des jeunes gabonais qui a présence du directeur général de l’Office nationale de l’emploi(ONE), et l’administrateur général de la ZERP, présidé la signature des Conventions de partenariat avec dix-huit entreprises implantées sur la ZERP dans le cadre du CAJ souhaité par Ali Bongo, dont l’objectif est de favoriser l’employabilité d’un grand nombre de jeunes.

«Aujourd’hui, c’est 520 jeunes stagiaires qui vont bénéficier de formations-emploi par an sur 2 ans, soit 1040 stagiaires, issus essentiellement du secteur industriel forestier. A ces signatures de Contrats d’apprentissage jeunesse, s’ajoutent  celles  déjà paraphées en février 2017, avec les Aciéries du Gabon, du Groupe Foberd, installées dans la ZERP»; a souligné Eloi Nzondo.

Par ailleurs, le membre du gouvernement qui a invité les membres du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) à prendre part à ladite cérémonie, les a convié à s’impliquer  dans la promotion de la politique d’employabilité des jeunes lancée par le gouvernement.

Par la signature de cette convention de partenariat avec 18 entreprises nouvellement établies dans la ZERP de Nkok, le gouvernement conduit par Emmanuel Issoze Ngondet démontre sa volonté de résoudre durablement cette problématique. «Ces contrats d’apprentissage (…) permettront d’acquérir de l’expérience, de renforcer leur employabilité mais surtout de favoriser l’accès à l’emploi au plus grand nombre de jeunes»; a indiqué le ministre du Travail, en indiquant que les jeunes en sont les principaux bénéficiaires.

Rappelons que le Contrat d’apprentissage jeunesse a été annoncé lors des premières assises sociales d’avril 2014, formalisé par le décret numero 0100/PR/MTE du 17 février 2016 relatif à la mise en oeuvre de l’apprentissage et par l’Arrêté n° 0282/MTEFTPIJ sur le contrat d’apprentissage.

Laissez votre avis