Zacharie Myboto: «Je maintiens ma déclaration du 23 février où j’exigeais la vacance du pouvoir»

Zacharie Myboto lors de sa déclaration du samedi 23 février 2019 © GMT

Zacharie Myboto, président de l’Union nationale (UN) s’est à nouveau exprimé « à titre personnel » sur la vacance de pouvoir présidentiel qu’il avait déjà exigée à l’occasion d’une déclaration de presse le samedi 23 février dernier à son domicile, rapportent nos confrères de Gabonreview. Cette sortie intervient seulement deux jours après le « retour triomphal » d’Ali Bongo Ondimba.



S’exprimant non pas au nom du parti dont il est le président, Zacharie Myboto a confié  à nos confrères en ligne Gabonreview qu’il maintenait sa déclaration du samedi 23 février dernier, aux termes de laquelle, il exigeait la vacance de pouvoir. « Je n’ajoute rien et ne retire rien de ma dernière déclaration», leur a-t-il confié.

Pour rappel, le 23 février 2019, Zacharie Myboto qui s’exprimait en citoyen libre avait lancé un appel aux autorités compétentes, à savoir le gouvernement, le Parlement, la Cour constitutionnelle afin qu’elles déclarent « conformément à l’article 13 (…) la vacance de la présidence de la République pour quelque cause que ce soit ».

Une posture que maintient ce notable gabonais, deux fois candidat à la présidence de la République (2005 et 2009), après avoir observé l’arrivée d’Ali Bongo Ondimba et surtout les quelques mots qu’il a prononcés à sa descente d’avion sur le parvis du salon d’honneur de l’aéroport international de Libreville.

« Quand j’ai vu les images d’Ali Bongo, je suis persuadé que ce n’est pas évident qu’il soit en mesure de diriger le Gabon », estime le leader de l’UN, qui dit  « ne jamais avoir douté que M. Bongo était vivant », tout en précisant qu’il « respecte la vie de chacun », a-t-il confié à nos confrères.

Laissez votre commentaire