mardi,26 octobre 2021
AccueilA La UneYves Ditengou: «les auteurs d’abus sexuels en Centrafrique seront sanctionnés»

Yves Ditengou: «les auteurs d’abus sexuels en Centrafrique seront sanctionnés»

Ecouter cet article

Suite au retrait par l’Organisation des Nations unies (ONU) du contingent gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) pour des soupçons d’exploitation et d’abus sexuels, les autorités gabonaises ont annoncé l’ouverture d’une enquête. Passant en revue ses troupes rentrées de Bangui, le Général de Division Yves Ditengou, chef d’État-Major général des Forces armées gabonaises (CEMGFAG) a rappelé que les auteurs seront sanctionnés, rapporte le quotidien L’Union, dans sa livraison de ce mercredi 29 septembre 2021.

Le lundi 27 septembre dernier, lors de son passage en revue de 90% des troupes gabonaises rentrées de Bangui , le général de division Yves Ditengou a tenu à condamner les agissements des présumés auteurs d’exploitation et d’abus sexuels contre qui il a annoncé des sanctions sévères pour la restauration de l’image des Forces armées gabonaises (FAG). « Les auteurs devront répondre de leurs actes devant les tribunaux et seront sanctionnés avec la plus grande énergie », a-t-il déclaré. 

LIRE AUSSI : RCA: plus de 450 militaires gabonais retirés de la mission pour abus sexuels 

Pour le chef d’Etat des Forces armées gabonaises, les militaires qui se sont rendus coupables de tels faits, bien que responsables individuellement, ont porté atteinte à l’image à la fois des militaires mais aussi de la Nation. « Chaque faute individuelle ou collective n’engage pas seulement les auteurs, mais rejaillit immanquablement et fatalement sur l’ensemble du bataillon, sur l’ensemble des Forces de défense et partant, sur la nation tout entière » a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI : Gabon: composition de la commission d’enquête nationale sur le contingent gabonais 

La République gabonaise pourtant présente en Centrafrique depuis plus de 25 ans a été déshonorée à l’échelle internationale par la faute de quelques individus aux comportements déviants qui ne contribuent pas au rayonnement du vert jaune bleu. Des comportements pour lesquels le chef d’Etat major des FAG entend faire la lumière sur les véritables responsables. 

LIRE AUSSI : Minusca: 120 soldats tunisiens déployés en Centrafrique en remplacement du contingent gabonais 

Prématurément retirés de la Minusca à Bangui, les 450 Casques bleus gabonais accusés d’exploitation et d’abus sexuels ont suscité de vives réactions. Afin de faire la lumière sur cette affaire qui a terni l’image de toute une nation, une enquête interne a été ouverte par le Ministère de la Défense nationale. Lequel a dépêché une délégation sur place qui travaille conjointement avec le Bureau des services de contrôle interne (BSC) des Nations unies. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop