Yolande Nyonda met en service la station de pesage de Ndjolé

Yolande Nyonda, SG du ministère des Infrastructures mettant en service la station de de pesage de Ndjolé © GMT

Quelques semaines après la visite d’inspection qu’elle avait effectué, le Secrétaire général du ministère des Infrastructures, Yolande Nyonda s’est rendue une fois de plus ce lundi 7 mai 2018 à Ndjolé dans la province du Moyen-Ogooue.  A cette occasion, elle a procédé à la mise en service officielle de la station de pesage située dans cette localité qui se veut être un outil fondamental de lutte contre la dégradation prématurée du patrimoine routier national.

C’est en présence du président du Conseil départemental de la Banga Bigne, Jean Remy Nso Amieng, du directeur provincial des Travaux publics, Jean Baptiste Ozouaki et de quelques directeurs généraux du ministère des Infrastructures, que Yolande Nyonda a procédé au lancement de ladite station de pesage de Ndjolé. Cette mise en service est effectuée conformément à la loi n°13/2013 du 17 février 2005 portant protection du patrimoine routier de national.

Dans son allocution de circonstance, Jean Remy Nso Amieng a salué la mise en service de cette station qui permettra non seulement de lutter contre le phénomène grandissant de la surcharge pratiquée par certains opérateurs, mais aussi «d’assurer une protection de notre réseau routier». Il a également noté que ce lancement aura à n’en point douter un impact sur le développement de cette localité dans laquelle transitent bon nombre de transporteurs de marchandises.

Construite dans le cadre des travaux de réhabilitation et d’aménagement de la route Ndjolé-Médoumane, cette station de pesage a été financée par l’Agence française de développement (AFD) dans l’optique d’accompagner le Gabon dans la protection de son patrimoine routier national. D’une superficie de 25 000 m², elle comprend entre autre, un pont bascule; un appareillage de comptage automatique; un bâtiment administratif; une station de pompage d’eau; des groupes électrogènes et un aire de stockage de marchandises et le parking grumier.

«Le gouvernement investit sur les infrastructures routières. On constate que dans notre pays contrairement à d’autres pays de la sous-région nos routes se dégradent très rapidement, l’une des raisons c’est les surcharges. Nous espérons que la politique que Chef de l’Etat met en place pour protéger le réseau routier portera ses fruits», a indiqué le Secrétaire général du ministère des Infrastructures, Yolande Nyonda.

Par ailleurs, elle a tenu à relever que la mise en place de telles infrastructures devra se poursuivre dans d’autres localités, notamment à Lalara, à Koumameyong, non sans indiquer qu’il était prévu également le développement de pesages mobiles.