Yoan Jordy Doumba Botsie, un vendeur de “cobolo” sous les verrous

Interpellé lors d’une patrouille de routine par la brigade territoriale de Ntoum chef-lieu du département du Komo-Mondah le 18 août dernier, Yoan Jordy Doumba Botsie a été pris avec un stock de Tramadol, des opiacés utilisés en médecine comme anti douleur de palier 2 dont l’usage détourné sert de drogue chez les jeunes.

Selon nos confrères du quotidien L’Union, c’est lors d’un contrôle que les officiers entièrement renseignés ont fait leur coup en interpellant l’intéressé lui sommant par la suite d’ouvrir son sac dans lequel se trouvait des tablettes de comprimés dudit produit nocif. Pris de panique, Yoan Jordy Doumba Botsie va prendre la poudre d’escampette avant de se faire rattraper par les officiers de police judiciaire. L’enquête étant ouverte, il ressort de celle-ci que l’intéressé serait un dealer de drogues principalement de Cobolo, la nouvelle drogue en vogue des jeunes.

Ce n’est désormais plus un secret, le Tramadol encore appelé “Cobolo” est probablement la drogue la plus consommée à Libreville et ses environs dans le silence absolu des autorités compétentes. La vente illégale de ce médicament qui fait des ravages depuis plusieurs mois aujourd’hui n’a toujours pas suscité de malaise auprès d’un ministère quelconque ou d’une association.

Seul fait, l’instruction des gendarmes de Ntoum par le Procureur de la République “ pour mettre un terme à ce trafic dont les ramifications s’étendraient jusqu’à Libreville, lieu d’approvisionnement des dealers”; a conclu L’Union.

Laissez votre avis