Woleu-Ntem : Owono Nguema et Moukagni Iwangou vent debout contre la révision de la Constitution

Owono Nguema et Moukagni-Iwangou dans le Woleu-Ntem © D.R

Le projet de révision constitutionnelle adopté par le gouvernement continue de susciter un tollé au sein de l’opinion publique. Dans l’optique de faire entendre leur voix contre ce projet de réforme, le 6ème vice président du Sénat, Jean Christophe Owono Nguéma et Jean de Dieu Moukagni Iwangou, président du parti Union et Solidarité ont entamé une série de causeries pour entretenir les populations sur cette question.

Ainsi, après avoir sillonné quelques quartiers de la capitale, les deux personnalités étaient face aux populations de la province septentrionale plus précisément dans les villes d’Oyem et de Mitzic où ils ont réitéré leur refus de voir ce projet de révision constitutionnelle être adopté.

Ils ont démontré une fois de plus que le projet de révision du gouvernement dirigé par Emmanuel Issoze Ngondet «vise à tuer la République au profit d’une monarchie» et marquera un véritable recul des acquis démocratiques. Il était donc question pour les deux personnalités de sensibiliser les uns et les autres afin que le jour venu, que «chacun défende sa citoyenneté».

Par ailleurs, au moment où ledit projet se trouve désormais sur la table des députés, le 6ème vice président du Sénat, Jean Christophe Owono Nguéma, n’a pas manqué d’interpeller ses collègues sur la nécessité de le dénoncer, car ce dernier porte selon lui, les germes de «la monarchisation».

Pour rappel, le 28 septembre dernier, le gouvernement réuni en Conseil des ministres a adopté un projet de révision de la Constitution en application des résolutions du dialogue national organisé par le pouvoir entre mars et mai 2017. Un projet inacceptable pour de nombreux acteurs politiques qui continuent timidement de le dénoncer.  

Laissez votre avis