Elle vole un véhicule pour le revendre sur les réseaux sociaux

© D.R

Une compatriote, Sandrine Pa’Mbokou Rangué, se trouve en détention préventive à la prison centrale de Libreville depuis le mercredi 19 décembre. Elle est accusée d’avoir détourné une voiture à Port-Gentil, avant de la mettre en vente sur les réseaux sociaux.



Sandrine Pa’Mbokou avait acquis le véhicule de type Rav 4 dans une agence de location de voiture à Port-Gentil. La facture avait été réglée au moyen d’un chèque sans provision, avant que la prévenue ne fuit avec le véhicule jusqu’à Libreville. Arrivée à la capitale, elle va mettre la voiture en vente sur les réseaux sociaux.

« Elle va tenter de la vendre à trois millions de francs CFA à travers les réseaux sociaux. Son but était, après avoir vendu le véhicule, de rallier le Cameroun, pour on ne sait quelle raison », a confié une source proche du dossier à nos confrères du quotidien L’Union.

Sandrine Pa’Mbokou ne pourra mener son plan à son terme, car les éléments de la gendarmerie de Port-Gentil vont retrouver sa trace, et prévenir leurs collègues de la brigade de Setrag-Owendo. La criminelle sera finalement interpellée quelques jours plus tard, et reconnaîtra les faits au cours de son audition.

Âgée d’une quarantaine d’années, Sandrine Pa’Mbokou n’était pas inconnue des services de police. Elle était sortie il y a quelques mois de la prison du Château à Port-Gentil, où elle avait été incarcérée pour abus de confiance. Dans l’attente de son procès, elle médite actuellement sur son sort à la maison d’arrêt de Gros-Bouquet.

Laissez votre commentaire