Vol à main armée : un policier et son complice dans les mailles du filet

Sommes nous toujours en sécurité? C’est la question qu’on pourrait se poser au vu des agissements de certains agents des forces de sécurité et de défense. Souvent décrié pour le phénomène du rackettage, nos policiers s’adonnent à d’autres types de délinquance. C’est le cas récent d’un agent de police qui a été appréhendé par ses collègues. Il a été pris pour vols à main armé avec un de ses amis.

Selon le quotidien l’Union, c’est un ressortissant malien, D.B., qui a fait les frais de ce duo de malfrat le 23 mars dernier. Il a été victime d’un vol à main armé dans son établissement commercial sis à Plaine-Orety. Résultat de l’opération criminelle, une somme de 135 000 francs et un téléphone portable emportés.

L’enquête ouverte par la Police d’investigations judiciaires (PIJ) à la suite de ce vol aggravé vient d’aboutir à l’interpellation il y a quelques jours des présumés auteurs. Notamment un sous-brigadier de police en service à l’état-major des Polices d’intervention (EMPI), Aryss Joannick Mba Nze, alias « Cercuillard », Gabonais de 27 ans, domicilié au quartier Plaine-Orety et présenté comme un repris de justice et son complice, Joseph Cédric Ndong Essono, lui aussi Gabonais de 27 ans, sans emploi et domicilié dans le même quartier.

Selon le rapport d’enquête, les deux compères ont attaqués le commerce en matinée, aux environs de 7 heures. Le commerçant malien a été surpris par l’irruption dans son magasin de deux individus sous la menace d’une arme, il est forcé de leur remettre le contenu de sa caisse. Un appareil téléphonique est également arraché.

C’est donc après deux mois d’enquête menée par de la Police d’investigations judiciaires que les deux présumés criminels ont pu être identifiés, puis interpellés chacun à leurs domiciles respectifs.

Laissez votre avis