dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Violences populaires : cinq personnes écrouées à «Sans Famille»

Violences populaires : cinq personnes écrouées à «Sans Famille»

C’est l’annonce qui a été faite ce mardi 28 janvier 2020, par André Patrick Roponat, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville 4 jours après les manifestations violentes qui se sont produites le vendredi 24 janvier dernier dans plusieurs quartiers de la capitale Libreville. Lesquelles trouvaient  leur fondement dans des publications sur les réseaux sociaux par des internautes faisant état de vagues d’enlèvements d’enfants. 

La réaction du procureur de la République André Patrick Roponat était vivement attendue depuis le jeudi 23 janvier à 22 heures lorsque des individus ont envahi la chaussée et enflammé des pneus en réaction disaient-ils d’une tentative d’enlèvement d’un enfant. Dans sa communication tardive, le maître de l’opportunité des poursuites a annoncé l’interpellation de 89 individus. 

Parmi ces personnes déférées devant le procureur de la République de Libreville, « 66 ont été mises hors de cause » tandis que 5 ont été placées sous mandat de dépôt et écrouées à la prison centrale de Gros Bouquet « en attendant leur comparution devant le tribunal correctionnel par la procédure de la flagrance le vendredi 31 janvier 2020 en matinée », a précisé André Patrick Roponat. 

Les chiffres rendus publics par le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville pourront évoluer dans les heures à venir, car les enquêtes ouvertes se poursuivent et des auditions sont en cours dans les unités de police judiciaire. 

Par ailleurs, le magistrat qui a renoué avec les sorties médiatiques a également attiré l’attention des internautes quant à l’utilisation des réseaux sociaux qui selon lui ne « doivent pas être des armes de destruction de son semblable », a-t-il martelé au terme de son propos.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt