samedi,31 juillet 2021
AccueilA La UneViolences en milieu scolaire: des établissements de Moanda se dotent de caméras...

Violences en milieu scolaire: des établissements de Moanda se dotent de caméras de surveillance

Ecouter cet article

C’est dans l’optique de répondre à la hausse inquiétante de violences dans leurs écoles que les principaux établissements de la commune de Moanda, dans le département de la Lebombi-Leyou dans le Haut-Ogooué (Sud-est), ont opté pour l’installation des caméras de surveillance. Du lycée Rigobert Landji à Henri Sylvoz en passant par Rose Massombo et Saint-Dominique, ce sont près d’une quarantaine d’appareils sophistiqués qui ont été intégrés aux dispositifs sécuritaires classiques, rapporte l’Agence gabonaise de presse.

Si l’opinion nationale est focalisée depuis quelques jours sur les vidéos obscènes rendues publiques sur la toile mettant en scène des élèves des lycées et collèges bien connus de la place, une autre problématique affecte gravement les établissements d’enseignements primaire, secondaire et même supérieur. Il s’agit des violences en milieu scolaire caractérisées par les agressions physiques tous azimuts avec l’usage d’armes blanches.

C’est donc pour veiller de manière efficiente à ce que ce type d’actes ne restent plus impunis que plusieurs chefs d’établissements sis à Moanda ont entrepris d’optimiser leurs paramètres sécuritaire. En effet, des caméras de surveillance ont été implantées au sein de 4 établissements secondaires confrontés à une déferlante de violences. Il s’agit entre autres des lycées Rigobert Landji avec huit caméras, Rose Massombo avec six caméras, Saint-Dominique avec six caméras et Henri Sylvoz dotés de 17 caméras. 

A cet effet, le proviseur du Lycée Rose Massombo a rappelé le contexte difficile qui les a contraints à parfaire leur mécanisme. « Il faut dire que les violences en milieu scolaire sont vécues dans mon établissement comme dans l’ensemble des établissements du bassin pédagogique », a déploré Hermann Aubin Mboumba. 

Chargée de l’installation desdites caméras, la PME NG Service Camera, a révélé être de plus en plus sollicitée par les structures éducatives. « Nous étions à Franceville où plusieurs établissements sont désormais équipés de caméras de surveillance. Puis ici à Moanda, où les échos nous ont précédés », a précisé Gabriela, une des responsables de ladite PME. Une forte demande qui traduit le désarroi des responsables d’établissements face à ce phénomène en terre gabonaise.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )