Violence policière à Sotega: un des agents mis aux arrêts selon la Préfecture de Police

Le policier au arrêt en noir bâton à la main © Capture GMT

Suite aux vidéos largement  relayées sur les réseaux sociaux qui montraient des agents de forces de police faire preuve de violence envers des citoyens, la préfecture de Police de Libreville (PPL), a, dans un communiqué, tenu à éclairer l’opinion sur ces faits qui ont suscité un véritable tollé au sein de l’opinion.

Selon le communiqué de la police, cet événement déplorable est parti d’une rixe entre les épouses d’un général à la retraite. Saisie par l’une d’elle, une «mission officielle a  bien été prescrite par la Direction de la Sécurité Publique (DSP) hiérarchie directe des agents de Police incriminés». L’altercation entre les membres des deux familles est partie d’un litige foncier pendant devant la justice, et a donc requis l’intervention des agents de force de police afin de rétablir l’ordre.  

Une fois sur les lieux, l’équipe a été envahie et prise à partie par les riverains. «Le chef d’équipe cherchant à discuter avec l’une des parties, a reçu un coup de poing dans le visage. Toute chose qui a entraîné la réaction déplorable des agents», précise le communiqué. Un accrochage qui a eu pour conséquence le manque de maîtrise d’un policier qui a assené un coup violent sur la tête au supposé agresseur.

Par ailleurs, la Préfecture de police indique que le bilan de cette altercation est de deux personnes blessées dont un agent des forces de l’ordre. Tout en déplorant le manque de retenue du policier incriminé, elle a révélé que «ledit agent a été mis aux arrêts de rigueur pour une durée indéterminée». «L’enquête ouverte par les services  de l’Inspection générale des Forces de Police Nationale s’attelle à établir la responsabilité des uns et des autres. (…) Les auteurs encourent des sanctions statutaires telles que  le blâme, la suspension de traitement et la radiation», conclut le communiqué.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire