mercredi,27 janvier 2021
Accueil A La Une VIH/SIDA: 440 000 personnes décédées en 2019 en Afrique

VIH/SIDA: 440 000 personnes décédées en 2019 en Afrique

Ce mardi 1er décembre 2020 a symbolisé la Journée mondiale de lutte contre le SIDA sous le thème Solidarité mondiale et responsabilité partagée. Occasion pour tous de témoigner son soutien aux personnes vivant avec le VIH/SIDA et de se souvenir de ceux et celles ayant perdu la vie du fait de cette maladie. Selon les chiffres dévoilés par l’OMS et l’OnuSida, environ 440 000 personnes sont mortes de causes liées au VIH.

Le SIDA poursuit toujours son chemin destructeur. Pour preuve, l’OMS a recensé environ 440 000 personnes décédées à la suite d’une contamination au VIH/SIDA en Afrique en 2019. Même si ces chiffres restent assez bas comparés à ceux de 2018, soit 470 000 décès, il faut dire que le nombre de décès causés par cette pandémie en Afrique reste encore important. L’atteinte des objectifs 90-90-90 est loin d’être une réalité. 

Soulignons que les efforts de prévention du VIH/SIDA au même titre que des maladies telles que le paludisme ou le diabète ont été obstrués ces 7 derniers mois au Gabon et dans le reste du continent africain, par l’arrivée de la Covid-19. Laquelle mobilise désormais tous les débats et cercles de réflexion. L’OMS et l’OnuSida avertissent d’ailleurs sur une éventuelle hausse des cas de contamination et de décès. « Une perturbation de six mois dans l’accès aux antirétroviraux pourrait entraîner plus de 500 000 morts supplémentaires dans la région sur une année entre 2020 et 2021, s’ajoutant aux 470 000 décès recensés en 2018 », alertent les agences onusiennes. 

La directrice exécutive de l’Onusida, Winnie Byanyima, craint quant à elle que « le risque que les victoires remportées dans la lutte contre le sida soient sacrifiées au cours de la bataille contre le Covid-19 ». Pour contourner cet élan ravageur, à côté de la sensibilisation, l’OMS et l’OnuSida appellent à « la solidarité mondiale et à la responsabilité partagée pour maintenir les services de lutte contre le VIH pendant la pandémie de Covid-19».

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion