Vers une délocalisation du ministère des Affaires étrangères ?

Ministère des Affaires étrangères © GMT

En grève illimitée depuis le 2 janvier dernier, le Syndicat des agents des Affaires étrangères (SAAE) serait en passe de trouver satisfaction à l’un des principaux points de revendication qui fondent son mouvement d’humeur. Outre le paiement de la prime de servitude diplomatique, les agents ont longtemps exigé, pour des questions de sécurité, la délocalisation du bâtiment qui abrite les locaux de leur ministère. Une requête qui serait en voie d’être accordée, dans les semaines avenirs.

Le siège des Affaires étrangères, présenterait, selon les agents qui y travaillent,  un véritable danger. Une délocalisation urgente s’impose donc. Selon une source proche du syndicat, la question de la délocalisation du bâtiment du ministère des Affaires étrangères serait en passe d’être résolue.

La même source affirme que le ministre des Affaires étrangères, Noël Nelson Messone, accompagné du secrétaire dudit ministère, Marie-Edith Tassyla Ye Doumbeneny, auraient visité, il y’a quelques jours de cela, les locaux d’un bâtiment, à batterie 4 dans, le 1er arrondissement de Libreville, susceptible d’abriter très prochainement les services du ministère des Affaires étrangères.

Construit dans les années 80, l’immeuble abritant les services du ministère des Affaires étrangères, a longtemps été dénoncé comme la source de maladies et autres infections que connaissent les agents. En effet, selon le syndicat de ce service public, «le bâtiment qui abrite les services des Affaires étrangères ne répond plus à aucune norme. Celui-ci serait à l’origine d’infection pulmonaire et autres problèmes respiratoires».

Rappelons également qu’il y’a deux mois de cela, un court-circuit aurait été la cause de l’incendie au 4e étage du bâtiment principal.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire