Vers un partage de la production d’or entre le Gabon et la société Jilin Mining Resources

Gabon Gabonmediatime Ismael Souna
Cérémonie de signature de la convention entre le directeur général de SEM Ismaël Ondias Souna et le directeur général JMR Song Likui © D.R.

Détentrice de deux permis d’exploitation de la petite mine de Mvadhy dans la province de l’Ogooué-Ivindo, la société chinoise Jilin Mining Resources (JMR), vient de signer une convention avec l’Etat gabonais. Avec comme objectif principal de partager la production sur ce site, cette convention permettra au Gabon via la Société équatoriale des Mines (SEM) de récupérer 10 % de la production aurifère de la JMR. 


C’est ce qui ressort de la séance de travail de ce mercredi 2 octobre entre le directeur général de la Société équatoriale des Mines (SEM) Ismaël Ondias Souna, le directeur général de Jilin Mining Resources (JMR) Song Likui, et le ministre des Mines Tony Ondo Mba. Dans l’optique de capter plus de revenus issus de la filière aurifère, les différentes parties ont signé une convention de partage. 

En effet, il s’agira pour JMR détentrice de deux permis d’exploitation de la petite mine de Mvadhy, de verser à titre gracieux 10% de sa production au Gabon via la SEM, en application du décret 237/PR/MEIM portant sur le régime de substance stratégique de l’Or. Selon les termes de l’accord, la SEM jouera uniquement le rôle de contrôleur en lieu et place du ministère des Mines.

Visant à renforcer le cadre d’intervention de l’Etat dans l’activité aurifère, et surtout mieux organiser ce secteur de la petite mine et de l’orpaillage, cet accord offre également à la SEM, la possibilité de transformer localement toute la production des petites mines dans sa fonderie. Il devrait donc offrir au Gabon, la possibilité de générer plus de revenus dans cette filière. 

Laissez votre commentaire