Vague de violences au Complexe Léon Mba, un élève de 4ème en garde à vue

Les faits se sont déroulés ce vendredi 3 mars dans la matinée au sein du Complexe Léon Mba qui regroupe trois établissements d’enseignement secondaire. Il était 11 heures lorsque le principal de CES Léon Mba 1 fait remarquer à son collègue que des élèves du CES Léon Mba 2 font une intrusion dans le collège pour agression. Enième situation d’insécurité au sein de l’un des plus anciens établissements de Libreville.

Joint par téléphone, le principal du CES Léon Mba 1, monsieur Toung a expliqué «qu’ils sont entrés en salle  J3, c’est une classe de troisième et ont commencé à taper les élèves.» Dans la foulée, les responsables du CES Léon Mba 2 ont tenté de calmer la foule et un des  élèves a été appréhendé.

Les élèves du CES Léon Mba 1, sont revenus à la charge armés de cailloux et morceaux de bois. «J’ai reçu une pierre, je reviens de l’hôpital et je sors avec deux points de suture et une incapacité de 7 jours.» Par ailleurs, il nous a confié  «qu’un élève a été arrêté et est actuellement au Gros-Bouquet. Il est en classe de 4ème, et a dénoncé deux autres complices.»

A l’origine, le CES Léon Mba 1  devait accueillir de façon provisoire des élèves admis en 6ème. Sauf qu’au fil des années, cette partie du lycée Léon Mba est devenue un collège à part entière. L’Etat a ensuite installé un autre collège. La cohabitation serait devenue difficile au point où, il ne se passe plus un mois sans que des violences ne surviennent. En décembre dernier, un élève dudit complexe avait perdu la vie, poignardé par un de ses collègues. Les réactions du gouvernement tendant à sécuriser de façon efficace les établissements peinent à voir le jour. En attendant, élèves, enseignants et personnels sont exposés à des violences de tout genre.

Laissez votre avis