dimanche,13 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneVaccination anti-covid-19: Yves Barasouaga se plaint du manque d'engouement des gendarmes

Vaccination anti-covid-19: Yves Barasouaga se plaint du manque d’engouement des gendarmes

Le Gabon lance le débat sur la vaccination obligatoire pour les forces de défense et de sécurité nationale pourtant classées parmi les groupes cibles prioritaires au vaccin contre le covid-19. Dans un communiqué datant du 28 mai 2021, le Commandant en chef de la Gendarmerie nationale, le général de brigade Yves Barasouaga, a fustigé le manque d’engouement des gendarmes vis-à-vis de la vaccination. 

Grâce aux accords de partenariat avec la Chine, le Gabon recevait le 9 mai dernier 300 000 doses de vaccin Sinopharm dont, 100 000 doses exceptionnellement offertes par l’armée chinoise à l’armée gabonaise. Ce don devrait servir, selon le ministre de la Défense nationale Michael Moussa Adamo, à « vacciner et protéger » toutes les forces de sécurité et de défense du pays. Or, selon des informations largement répandues et corroborées par le Commandant en chef de la Gendarmerie nationale, le général de brigade Yves Barasouaga, la proportion des éléments des corps habillés vaccinés à ce jour est toujours très faible. 

En effet, si le gouvernement, notamment les ministères de la Santé et de la Défense nationale entretiennent volontairement le flou sur les chiffres liés à la vaccination des forces défense et de sécurité, le général Yves Barasouaga révèle que la vaccination au sein des forces armées ne rencontre pas son public. « Le bilan actuel révèle un manque d’engouement des militaires de l’armée à se faire administrer le vaccin contre la covid-19 », a-t-il fustigé. 

Face aux nombreuses critiques anti-vaccin, ce dernier a tenu à rappeler le caractère obligatoire de la vaccination pour les éléments de défense et de sécurité qui figurent d’ailleurs parmi les plus exposées dans cette lutte contre le covid-19. « Bien que la vaccination soit volontaire, il n’en demeure pas moins que pour les Forces de défense et de sécurité en général et pour la gendarmerie nationale en particulier, en raison d’une part de la nature de nos missions régaliennes qui nous placent au quotidien au contact des populations, d’autre part de l’engagement dans la lutte contre la covid-19 au travers de l’opération hippocrate, la vaccination contre la covid-19 revêt un caractère indispensable », s’est-il voulu ferme. 

Gageons que cet appel à l’ordre des forces armées et des gendarmes notamment, suscitera désormais un grand engouement et de la motivation des forces de défense et de sécurité gabonaises à se ruer vers les différents vaccinodromes ouverts sur l’ensemble du pays. Dans tous les cas, un état de situation des personnels vaccinés est attendu à la fin des trois prochains mois sur la table du commandant en chef de la Gendarmerie nationale.

Laissez votre commentaire

Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance