vendredi,3 décembre 2021
AccueilA La UneVaccination anti covid-19: vers une implication des cliniques et des pharmacies

Vaccination anti covid-19: vers une implication des cliniques et des pharmacies

Ecouter cet article

La vaccination de masse contre le covid-19 devrait être effective dans les établissements sanitaires privés et les pharmacies à compter du lundi 15 novembre prochain. Les contours de cette coopération ont été évoqués vendredi 5 novembre dernier, lors d’une rencontre entre le ministre de la Santé, l’Association des responsables des établissements médicaux du Gabon (Arempg), le Bureau de l’Ordre national des pharmacies du Gabon (ONPG), le Syndicat national des pharmaciens du Gabon (SNPG), en présence de la présidente du Comité de vaccination contre le coronavirus (Copivac), le Pr. Marielle Bouyou Akotet. 

Dans le cadre de l’extension de la campagne nationale de vaccination contre le covid-19 en vue de l’amélioration de la couverture vaccinale du pays, le gouvernement étend les activités de vaccination vers les cliniques et les pharmacies du pays. Une décision saluée par l’Arempg. « Les établissements membres de l’AREMPG sont heureux d’avoir été associés à la campagne de vaccination contre le Covid-19. Nous nous sommes engagés devant monsieur le ministre à tout mettre en œuvre pour améliorer la prise en charge vaccinale dans nos structures », a indiqué le Dr. Amoussa Ibrahim, point focal AREMPG. 

Le ministre de la Santé, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, s’est en effet entretenu, vendredi dernier, avec les responsables des établissements sanitaires privés et les personnels de pharmacie du pays. Lors de cette rencontre les différentes parties ont fixé les contours de cette collaboration. Le membre du gouvernement a par exemple instruit la coordination du Copivac de procéder à l’aménagement des différents sites retenus pour la vaccination, ou d’organiser dans les meilleurs délais des séances de formation aux agents de la vaccination. 

Un accent particulier a été porté sur la falsification des cartes de vaccination. Le ministre de la Santé a invité l’Arempg, l’ONPG et le SNPG a sensibilisé leurs personnels qui seront actifs dans la vaccination sur les cas de fraude. « Ce sera tolérance zéro avec les agents qui feront dans la fraude. Ils seront sévèrement sanctionnés conformément à la règlementation en vigueur », a averti le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. 

Laissez votre commentaire

Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop