mercredi,25 novembre 2020
Accueil A La Une Vacance de pouvoir: Appel à agir devant la Cour de cassation ce...

Vacance de pouvoir: Appel à agir devant la Cour de cassation ce mardi 23 juin

Le feuilleton juridique entamé par le Collectif « Appel à agir » visant à être édifié sur la santé et sur la capacité du président de la République à diriger le Gabon, depuis son accident vasculaire cérébral fera l’objet d’autres débats cette fois devant la cour de Cassation ce mardi 23 juin 2020. Une audience semblet-il à la demande des avocats du numéro 1 Gabonais, Ali Bongo Ondimba.  

Depuis un peu plus d’un an qu’ils saisissent les cours de justice et les tribunaux aux fins de défendre leur prétention sur l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba, les membres du collectif « Appel à agir », seront ace aux avocats d’Ali Bongo pour la circonstance. Ces derniers par le biais d’une requête déposée le l6 juillet 2019 avaient souhaité « un dessaisissement de la Cour d’appel du dossier relatif à la demande du collectif Appel à Agir d’une expertise médicale du président de la République censée déterminer sa capacité à continuer d’assumer les charges de sa fonction après son AVC d’octobre 2018 », soulignent nos confrères de Gabonreview.  

Les avocats du Chef de l’Etat et notamment Me Aimery Bhongo-Mavoungou, n’avaient que très peu goûté à l’idée que la Cour d’appel par l’arbitrage de la juge Me Paulette Ayo Mba Akolly s’était déclarée compétente et apte à juger au fond cette affaire de la capacité d’Ali Bongo Ondimba à continuer d’assumer les charges de sa fonction après son AVC, principale prétention de Marc Ona Essangui, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi et compagnie

Conscients de la teneur des arguments qui devaient être soulevés et débattus lors de cette audience qui intervient antérieurement à l’audience souhaitée par Appel à Agir devant la Cour d’appel qui n’a finalement jamais eu lieu, les membres dudit collectif, Me Anges-Kevin Nzigou en tête a précisé à nos confrères de Gabonreview qu’ils « iront les écouter »

A noter que la requête du collectif « Appel à agir » d’une demande d’expertise médicale d’Ali Bongo sur sa capacité à continuer d’assumer les charges de sa fonction après son AVC survenu en octobre 2018, avait été introduite en mars 2019 puis rejetée par le Tribunal de première instance de Libreville. 

Celui-ci s’était déclaré incompétent avant que la cour d’appel ne se déclare à son tour, contre toute attente, compétente sur la même requête. Mais plus d’un an après, les 10 membres d’Appel à Agir continuent d’attendre leur audience devant la Cour d’appel qui avait débouté les avocats d’Ali Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion