Utilisation de pétards et feux d’artifice : la mise en garde du ministère l’Intérieur

 

En cette période de fêtes de fin d’année, l’usage des pétards et feux d’artifice se généralise sur l’ensemble du territoire occasionnant ainsi des accidents et autres méfaits. A cet effet, le ministère de l’Intérieur de la sécurité publique et de l’hygiène publique chargé de la décentralisation et du développement local a tenu à rappeler que l’usage de ces derniers est encadrée en République gabonaise.

Dans un communiqué daté du 29 décembre 2016, le ministre de l’Intérieur de la sécurité publique et de l’hygiène publique chargé de la décentralisation et du développement local, Lambert-Noël MATHA a rappelé qu’en cette « période de fêtes de fin d’année, l’utilisation des pétards et autres produits explosifs à usage domestique est strictement réglementée.»

Précisant que « Ces objets, ont par le passé, déjà perturbé l’ordre public et causé de nombreux dégâts tant pour leurs utilisateurs que pour les tiers.», le ministre de l’Intérieur a mis en garde ceux et celles qui en font usage : « les utilisateurs de ces objets s’exposent aux sanctions administratives et judiciaires prévues par la réglementation en vigueur» a-t-il martelé.

Sans préciser le contenu de la loi, notamment : ses dispositions, les références et les peines encourues, Lambert-Noël MATHA  a instruit  « les autorités administratives déconcentrées et décentralisées et le Commandant en Chef de la Police Nationale sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de veiller à l’application de la présente mesure sur toute l’étendue du territoire national.»

Laissez votre avis