USTM : le Snec en grève dès lundi

Rectorat de l'USTM © GMT

Les enseignants de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), réunis au Syndicat national des enseignants et chercheurs (Snec) s’apprêtent à entamer ce lundi 22 janvier 2018, une grève d’avertissement d’une semaine pour manifester leur mécontentement quant au non paiement par le rectorat des heures supplémentaires des années académiques 2015, 2016 et 2017.



Au cours d’une assemblée générale tenue hier, à 18 heures en salle C1 006, du département de chimie de l’USTM, les enseignants et vacataires ont décidé d’entrer en grève d’une semaine pour exiger le paiement des arriérés d’heures supplémentaires de l’année académique 2015, 2016 et 2017.

La manne financière obtenue cette année du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, d’un montant de 246 millions de Fcfa aurait été essentiellement affectée par le recteur, Isaac Mouaragadja au paiement des prestataires de services plutôt qu’au règlement des arriérés d’heures supplémentaires du 2ème semestre de l’année académique 2015-2016 et du 1er et 2ème semestre de l’année académique 2016-2017 du personnel enseignant.

Une décision qui selon une source proche du rectorat aurait été prise en violation des injonctions de la tutelle qui priorisaient le paiement des heures supplémentaires qui empêchent jusqu’à ce jour le début de l’année 2017-2018. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire