mercredi,21 avril 2021
AccueilA La UneUOB: le personnel administratif en grève pour réclamer le paiement de ses...

UOB: le personnel administratif en grève pour réclamer le paiement de ses primes

Le mot d’ordre a été donné le mardi 5 janvier dernier au terme d’une dernière concertation entre personnels administratif et technique de l’Université Omar Bongo Ondimba (UOB). Depuis, la grève générale et illimitée a bien pris forme avec comme effet immédiat la paralysie totale des activités au sein du « Temple du Savoir ». Au cœur de cette levée de boucliers,le nonpaiement, à ce jour, de leurs primes diverses et variées.

La longue période d’accalmie observée depuis la reprise des activités pédagogiques et académiques au sein de l’Alma mater des universités au Gabon n’aura finalement été qu’un feu de paille. Et pour cause, l’UOB est tendrement en train de renouer avec sa sombre réputation de lieu par excellence de revendications et d’échauffourées Quand ce ne sont pas les étudiants qui montent au créneau, ce sont les enseignants. Mais l’affaire prend une tout autre envergure quand les personnels administratifs et techniques décident d’emboîter le pas.

C’est la paralysie totale. Un état de fait qui semble préoccuper la nouvelle équipe dirigeante menée par le Pr. Mesmin-Noël Soumaho et Henriette Aurélia Mombey épse Massala respectivement Recteur intérimaire et Secrétaire générale dudit établissement. Après s’être entretenue avec les grévistes, cette dernière a tenu à faire l’économie des points de discorde relevés. « Ces derniers revendiquent tout d’abord le paiement de la prime de technicité, la mise à plat du fichier des primes et l’harmonisation pour réduire les injustices et le clientélisme. Aussi, ils réclament le paiement de la prime de permanence, ils veulent également savoir ce qu’il en est des bénéficiaires de la prime d’astreinte », a déclaré Henriette Aurélia Mombey épse Massala.

Autres revendications phares des agents en mouvement, le paiement de la prime de l’arbre de Noël et du transport des personnels ainsi que l’octroi des aides sociales. Bien que soucieux de s’ouvrir au dialogue social afin de ramener la quiétude dans la cité universitaire, l’administration a d’ores et déjà indiqué les points à satisfaire de toute urgence. « Le recteur a reçu les partenaires sociaux et s’est assuré du paiement de la prime de technicité suivant les disponibilités que le Trésor mettra en place. Quant aux autres points, ils resteront à l’étude », a conclu Henriette Aurélia Mombey épse Massala à ce propos.  De leur côté, les personnels administratifs ne décolèrent pas. Vivement qu’une issue soit promptement trouvée.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion