mardi,21 septembre 2021
AccueilDerniers articlesUOB: le dernier hommage à Patricia Sylvie Essonghe !

UOB: le dernier hommage à Patricia Sylvie Essonghe !

Ecouter cet article

C’est ce vendredi 4 juin 2021 que l’administration, le corps enseignant et les étudiants ont rendu un dernier vibrant hommage au Dr. Patricia Sylvie Essonghe, décédée le 16 mai 2021 d’une courte maladie à Roanne en France. Une cérémonie pleine d’émotions car ponctuée de témoignages et d’éloges pour cette « chercheuse qui a su trouver sa voie » et qui a visiblement apporté sa pierre à l’édifice Université Omar Bongo (UOB) avant de tirer sa révérence à seulement 51 ans.

L’Alma mater des universités au Gabon est à nouveau en deuil. En effet, après le regretté Pr. Mike Moukala, c’est au tour du Dr. Patricia Sylvie Essonghe, Maître-assistant au département de Littératures africaines de la faculté des Lettres et sciences humaines, de rejoindre ses aïeux. Un départ que l’équipe rectorale dirigée par le Pr. Mesmin-Noël Soumaho a placé sous le signe de la reconnaissance et du sentiment du travail accompli. C’est donc tout logiquement que la devanture du Rectorat a été bondée de monde, dans le respect des gestes barrières, pour dire adieu à celle que ses pairs appelaient affectueusement « Patou ».

Ce vendredi 4 juin, le Conseil rectoral, les enseignants, le personnel Atos et les étudiants ont dignement honoré la mémoire de l’illustre chercheuse décédée le 16 mai en France. Occasion pour Aurelia Henriette Massala, Secrétaire générale de l’UOB, de saluer l’héritage légué par la regrettée. « Un dernier hommage à la digne fille des provinces de l’Ogooué-Maritime et de la Nyanga qui a su transmettre avec maestria à ses étudiants, les délices de son objet de prédilection qui est la sémiotique. Votre disparition nous rappelle comme une évidence, que nous sommes finalement bien peu de chose et qu’il faut profiter de chaque minute, de tous les petits instants de bonheur que la vie nous offre », a-t-elle témoigné.

Des paroles sybilines de Birago Diop aux adages africains, les enseignants de Lettres modernes ont rappelé la vanité de la vie et la cruauté de la mort sur les « personnes pleines de vie comme le fut Patou », a confié le Pr. Georice Bertin Madebe. Convié au pupitre dédié aux hommages, le Pr. Mesmin-Noël Soumaho, recteur de l’UOB et intime de la famille, a arraché une larme à toute l’assistance qui découvrit la personne derrière le personnage. « Docteur Patricia Sylvie Essonghe, au moment où tu t’apprêtes à franchir pour la dernière fois le grand portail de l’UOB que tu as arpenté pendant près de 15 ans, saches que tu n’as touché terre que pour voler plus haut encore », a-t-il indiqué tête baissée.

Passée maître dans l’art de transmettre , le Dr. Patricia Sylvie Essonghe a laissé un énorme vide à l’Université Omar Bongo.« Nous, étudiants au département de littérature africaine, avons bénéficié de votre encadrement tout au long de notre cursus. Votre expertise, votre background et votre savoir-faire ont eu raison de nos insuffisances dans vos enseignements. Nos mots humains sont insignifiants pour exprimer l’immensité de la personne et de l’enseignante que vous aviez été », a déclaré Maxime Boussougou Boussougou, porte-parole désigné des étudiants. La cérémonie s’est achevée sur des chants de chorale et des applaudissements de la part des témoins de son passage sur terre.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop