Union nationale : les décisions d’exclusion d’Estelle Ondo et Ledoux Mbovoue rendues publiques

Suite aux déclarations faites par la ministre de l’Économie forestière, de la pêche et de l’Environnement, Estelle Ondo à la Chambre de commerce de Libreville, le 22 mars dernier, l’Union nationale pour tourner définitivement la page sur cette épisode en rendant public, ce  24 mars, les décisions d’exclusion de l’ancienne vice-Présidente et d’autres membres.

Dans le communiqué signé du secrétaire exécutif adjoint, Paul Marie Gondjout, l’Union nationale a qualifié la sortie d’Estelle Ondo de «provocation», car cette dernière «a fait une communication (…) en utilisant les attributs de l’Union nationale pour parler en son nom», a-t-il précisé, alors qu’une décision d’exclusion avait été prise à son encontre.

En effet, c’est par décision n°008/BN/UN du Bureau national de l’Union nationale, signée par son président, Zacharie Myboto et co-signée par un membre secrétariat exécutif, que l’exclusion d’Estelle Ondo, ancien vice-présidente dudit parti avait été actée, le 15 décembre 2016 aux lendemains de son entrée au gouvernement.

En outre, la ministre n’est pas la seule à avoir été évincée des rangs de l’UN, l’on apprend également que par des décisions n°003/BN/UN  et 002/BN/UN, Ghislain Ledoux Mbovoue Edou, membre du Mouvement national des jeunes de l’Union nationale et Josaphat Azzibrouck, représentant provincial du Haut-Ogooué ont été exclus.

Laissez votre avis