dimanche,23 janvier 2022
AccueilActualitésCultureUnesco Gabon: clap de fin pour la formation des promoteurs de projets...

Unesco Gabon: clap de fin pour la formation des promoteurs de projets culturels

Ecouter cet article

Le Bureau de l’Unesco à Libreville avec l’appui du gouvernement chinois et du cabinet d’expertise Afric’Asso ont conjointement organisé courant décembre 2021, une formation à l’intention des promoteurs de projets culturels. Intitulée « Appui au développement des industries culturelles et créatives et autonomisation des acteurs et opérateurs culturels de Libreville: résilience des jeunes acteurs/actrices culturel(le)s », cette formation ciblait tous les domaines de la culture  (lecture, audiovisuel, digital, danse, théâtre, langues locales, mode…). 

Engagé dans le soutien à la mise en œuvre des politiques nationales en matière d’industries culturelles et créatives et à la structuration de ce secteur, le Bureau de l’Unesco à Libreville avait lancé, du 23 au 30 novembre 2021, un Appel à candidature pour le programme « Appui au développement des industries culturelles et créatives et autonomisation des acteurs et opérateurs culturels de Libreville : Résilience des jeunes acteurs/actrices culturel(le)s ». 

Au terme de l’appel à candidature, 30 projets culturels avaient été jugés recevables et « de bonne facture pour être accompagnés ». Une formation de trois jours à l’endroit des porteurs de projets ( dont 58% de femmes et 42% d’hommes) avait eu lieu dans un premier temps, les 4, 5 et 6 décembre 2021, à l’hôtel Etoile d’Or de la Sablière, à Libreville. Celle-ci avait permis de renforcer les capacités des participants en développement entrepreneurial, en élaboration de modèle économique et en prise de parole en public. Après la sélection par un jury spécialisé, 10 lauréats ont été retenus, sur la base du calcul du nombre de points. Il s’agit de 5 entreprises et 5 associations. 

Du 13 au 27 décembre 2021, ces 10 lauréats ont par la suite pris part à la phase 2 de la formation. Celle-ci consistait en des ateliers collectifs puis des séances de coaching individuel sur l’étude de marché, l’analyse SWOT, la stratégie marketing, la levée de fonds, entre autres. Selon le cabinet Afric’Asso, ces ateliers de formation ont essentiellement permis de se rendre compte que les promoteurs culturels « ont grandement besoin de renforcement de capacités. Les entreprises et les associations sont dans un mode artisanal et ont besoin de se structurer et de grandir pour assurer leur pérennisation ». 

Le Gabon est riche de ses artistes. Il l’est également de ses entrepreneurs culturels sans lesquels la création artistique ne saurait trouver son plein écho. Le développement du secteur de la culture et de ses acteurs oblige à repenser les modèles de développement. Selon Eric Voli BI, Représentant de l’Unesco au Gabon, « il est important de pouvoir former les acteurs culturels à un certain niveau de professionnalisme  et vendre la culture gabonaise à l’étranger ». 

Laissez votre commentaire

Enami Shop