Une visite d’Ali Bongo en Russie coïncide avec la finale de la Coupe du Monde de football

Ali Bongo Ondimba (photo illustrative) © D.R

Ce samedi 14 juillet 2018, le président russe, Vladimir Poutine, recevra son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, au Kremlin. Un entretien officiel qui coïncide avec la finale de la  Coupe du Monde de football, au cours duquel la coopération économique Libreville et Moscou dans les secteurs du pétrolière, de l’industrie et de l’énergie seront au centre des échanges.

Le président russe Vladimir Poutine recevra Ali Bongo Ondimba ce samedi 14 juillet 2018 à Moscou. Une rencontre qui selon le porte-parole du Kremlin s’inscrit dans le cadre de la célébration en octobre prochain du 45ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Libreville et Moscou. «Des pourparlers avec le président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba auront lieu», a-t-il précisé, rapporte le site d’actualité fourfourtwo.com.au.

Cette rencontre qui a lieu pendant le week-end de la finale de la Coupe du Monde a fait monter au créneau plusieurs internautes qui y voient d’abord une volonté d’Ali Bongo Ondimba très épris du sport roi de regarder ce match qui opposera la France à la Croatie. «Donc comme ça vous avez décidé de faire une visite de « travail » en Russie la veille de la finale de la Coupe du monde?  Si vous êtes vu au stade, ne nous parlez plus d’austérité», se sont offusqués certains parmi eux.

Pour d’autres, cette rencontre illustre la stratégie diplomatique très active mise en place par le président russe à l’occasion de la Coupe du monde de football dont son pays est l’hôte. «L’événement, de dimension planétaire, a en effet été l’occasion pour M. Poutine de s’entretenir avec un grand nombre de chefs d’Etat, notamment d’Afrique», commente un site proche du Palais du bord de mer.

«Le Gabon est l’un des pays les plus importants pour la Russie en Afrique et peut-être le plus important en Afrique centrale en raison de son positionnement géostratégique, de l’activisme très fort de sa diplomatie dans les enceintes internationales, ainsi que de son potentiel économique important», a déclaré un haut-fonctionnaire du ministère russe des Affaires étrangères.

Par ailleurs, il n’est pas exclu qu’au cours de cette visite de travail Ali Bongo Ondimba pense joindre l’utile à l’agréable en allant regarder la finale de la Coupe du Monde Russie 2018 au stade Loujniki de Moscou aux côtés de Vladimir Poutine et d’autres chefs d’Etat et de gouvernements.  

Laissez votre commentaire