Une soixantaine d’établissements financiers menacés de sanctions par la Cobac   

Lucas Abaga Nchama le Président de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) a tenu ce vendredi 27 Janvier à Libreville une réunion de ladite commission, c’est ce que nous rapporte Le nouveau Gabon. À l’issue de cette réunion, la Cobac a menacé de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région membre de la Cemac, sans les citer nommément. Il a pris acte de l’état d’avancement des mesures d’administration provisoire et de liquidation de certains EMF.

Au terme de cette session organisée  en territoire gabonais,  les établissements financiers de la sous-région ont désormais raison de s’inquiéter du sort de leur économie. Cette entité financière ayant décidé « d’adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 etablissements de microfinance (EMF) » selon la déclaration de Lucas Abaga Nchama président de la Cobac.

Par ailleurs, la Cobac a délivré un agrément à « quatre EMF et leurs dirigeants et commissaires aux comptes, dont trois de première catégorie affiliés à un réseau et un autre de troisième catégorie » précise Lucas Abaga Nchama. À l’effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai, le gendarme du secteur de la finance a résolu « de proroger le délai d’injonction adressé à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier, une autre structure de crédit a été mise en demeure pour transgression récurrente des dispositions réglementaires ».

Au regard des conclusions de cette session, l’opinion  est-elle en droit de s’interroger sur l’impact de ces mesures  pour le cas des établissements financiers du Gabon, quand bien même la liste des établissements indexés par la menace de la Commission bancaire de l’Afrique centrale ne soit pas encore rendue publique.

Laissez votre avis