Une société savante dédiée à la chirurgie pédiatrique portée sur les fonts baptismaux

Pr Pierre Nkoghe Nguema, président de la1ère journée scientifique de la SOGACHIRPED © GMT

Dans le but de promouvoir la chirurgie pédiatrique et néonatale au Gabon, des médecins réunis au sein de la Société gabonaise de chirurgie pédiatrique (SO.GA.CHIR.PED) ont organisé ce samedi 16 juin 2018, au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), leur 1ère journée scientifique sous le thème principal «Quid de la chirurgie pédiatrique au Gabon ?». Une rencontre qui a également marqué, la naissance officielle de cette société savante, axée principalement  sur la médecine infantile.

Le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) a abrité ce samedi, la 1ère journée scientifique, destinée à valoriser la chirurgie pédiatrique néonatale. «Nous voulons promouvoir la chirurgie pédiatrique et néonatale au Gabon. Cette spécialisation est un vaste domaine qui n’a rien avoir avec la chirurgie générale adulte. Cette spécificité-là, nous voulons la valoriser, nous voulons que les jeunes médecins sachent que la chirurgie pédiatrique dans notre pays n’est pas encore bien organisée», a indiqué le président de la SO.GA.CHIR.PED, le Dr Mba Meyo Jérôme.

Pour permettre que cette spécialité encore négligée trouve enfin sa place dans la  société gabonaise et dans les établissements sanitaires, il a été porté sur les fonts baptismaux, une société savante dédiée à la promotion de cette discipline médicale. «Aujourd’hui naît officiellement la société gabonaise de chirurgie pédiatrique (SO.GA.CHIR.PED). C’est une société savante supplémentaire par rapport à ce que nous avons sur la place. Sa naissance va être un élément de plus pour pouvoir étoffer et asseoir un peu plus, le niveau scientifique d’échange entre les praticiens au Gabon et sur le plan international africain notamment», a déclaré le Pr Pierre Nkoghe Nguema, président de la1ère  journée scientifique.

Cette 1ère journée scientifique, a permis aux différents participants de pouvoir échanger librement, mais aussi de se fixer des objectifs pour l’avenir.  «Nos attentes au sortir de cette journée sont, de motiver le plus grand nombre de jeunes, et leur faire comprendre que la chirurgie pédiatrique a sa place au Gabon. En effet, après la fermeture de l’hôpital pédiatrique d’Owendo, nous nous retrouvons aujourd’hui dispersés dans plusieurs hôpitaux. Hors la chirurgie pédiatrique a besoin d’une structure organisée et différente des autres structures dans les hôpitaux. Une structure possédant des blocs opératoires, le matériel de chirurgie, le personnel formé à la chirurgie de l’enfant, qui est une chirurgie toute spéciale. tel est l’objectif que nous souhaitons atteindre en comptant surtout sur les jeunes», a expliqué le président de la SO.GA.CHIR. PED.

Laissez votre commentaire