Une sexagénaire finit son voyage nocturne sur un toit à Avea

Les habitants d’Avéa dans le 2ème arrondissement de Libreville ont vécu ce dimanche 5 février 2017, un spectacle à la limite d’une scène de film nollywoodien : l’atterrissage d’un vol nocturne d’une sexagénaire sur un toit. Alertés, tous les riverains se sont amassés sur les lieux pour admirer la passagère du vol mystique.

Il est 5 heures du matin, lorsqu’un bruit retentit sur la toiture d’une dame  qui faisait sa prière matinale. Selon les sources concordantes, ce sont les cris de peur de cette dernière qui ont alerté le voisinage, qui, une fois sur les lieux a surpris la passagère nocturne. 

Huée par des dizaines de riverains venus nombreux, la victime de l’accident nocturne, vêtue d’une robe de nuit lié au rein par une corde rouge, a décliné son identité : «Je m’appelle Bignagni Thérèse. J’habite à Kinguélé. Je suis venue voir le chef, il m’a demandé de venir prendre ses enfants» révèle-t-elle sous les cris des habitants du quartier avant de poursuivre : «J’étais déjà ici il y a deux jours et hier je suis venue pour qu’il me confirme l’opération. Et puis je suis venue. Je ne sais pas ce qui s’est passé pour que je me retrouve sur ce toit. Je suis chrétienne et j’ignore ce qui m’arrive». Incroyable déclaration !

Une histoire rocambolesque qui n’a pas manqué de choquer le voisinage, qui, pour y voir plus clair a décidé  de conduire la sexagénaire chez le Chef du quartier qu’elle exigeait rencontrer ce matin de dimanche. Ce dernier absent, aucune confrontation n’aura lieu avec Bignagni Thérèse. C’est la police qui dissipera les attroupements aux environs de 9 heures.  

Laissez votre avis