Une employée d’AXA porte plainte contre son Directeur général pour tribalisme

Siège d'Axa à Libreville © D.R

Abdelhak El Mansour, directeur des opérations Afrique du Groupe AXA, comparaîtra bientôt devant les juges pour tribalisme, diffamation, l’intimidation et voie des faits envers l’un de ses collaborateurs; rapporte Direct Infos Gabon.

C’est par le truchement de « Direct Info Gabon », que nous l’apprenons. Agnès Iboudha, ancienne directrice des ressources humaines, qui capitalise par ailleurs 26 ans d’expérience dans l’entreprise a déposée une plainte ce 5 décembre au B2. Elle fustige ainsi le comportement de Abdelhak El Mansour, qui selon elle, aurait tenu des propos tribalistes lors de son entretien avec ses anciennes collègues de travail.

«Pendant ledit entretien, monsieur Abdelhak El Mansour a fait clairement comprendre que si les dames susnommées occupent les fonctions actuelles, c’est simplement parce qu’elles sont originaires de la même province que moi, c’est-à-dire de la province du Haut-Ogooué», déclare Agnès Iboudha aux agents de la direction générale de la contre ingérence (B2). En effet, la diffamation, le tribalisme, l’intimidation et voie de faits sont des délits prévus et punis par la loi pénale.

Poussée également à la démission, le 1er juin 2017, de son poste de directrice des ressources humaines, des moyens généraux et de la communication par Abdelhak El Mansour, lors d’une mission effectuée dans la filiale AXA Gabon  du 31 au 02 juin 2017 et lors d’un entretien individuel avec lui. La plaignante estime avoir été dépossédée de ses droits, elle réclame désormais justice.    

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire